DBB
Un article de Wikip√?¬©dia, l'encyclop√?¬©die libre.
Aller √?¬† : Navigation, rechercher
United States Navy
Sceau de l'United States Navy
Sceau de l'United States Navy

P√?¬©riode 13 octobre 1775 - 1790
1797 - pr√?¬©sent
Pays Drapeau des √?¬?tats-Unis √?¬?tats-Unis
Type Marine de guerre
Effectif 317 587 personnes
Fait partie de D√?¬©partement de la Marine des √?¬?tats-Unis
Garnison Arlington, Virginie
Couleurs Bleu, or
Devise √?¬ę Honor, Courage, Commitment √?¬Ľ
Marche Anchors Aweigh Play
Guerres Guerre d'ind√?¬©pendance des √?¬?tats-Unis
Quasi-guerre
Guerre anglo-am√?¬©ricaine de 1812
Guerre am√?¬©ricano-mexicaine
Guerre de S√?¬©cession
Guerre hispano-am√?¬©ricaine
Premi√?¬®re Guerre mondiale
Seconde Guerre mondiale
Guerre de Cor√?¬©e
Guerre du Vi√?¬™t Nam
Guerre du Golfe
Guerre du Kosovo
Guerre d'Afghanistan
Guerre d'Irak
Guerre de Somalie
Intervention militaire de 2011 en Libye
D√?¬©corations Streamer PUC Navy.PNG
Presidential Unit Citation
Navy Unit Commendation streamer.png
Navy Unit Commendation
Meritorious Unit Commendation (Navy-Marine) Streamer.jpg
Meritorious Unit Commendation
Pavillon actuel et provisoire de l'US Navy, premier de son histoire et remis √?¬† l'honneur depuis le 11 septembre 2002 dans le cadre de la guerre contre le terrorisme.
Pavillon de 1776 jusqu'en 2002. Le nombre d'√?¬©toiles √?¬©voluant au fil de l'entr√?¬©e de nouveaux √?¬?tats des √?¬?tats-Unis.

La United States Navy ou US Navy est la marine de guerre des √?¬?tats-Unis et repr√?¬©sente l'une des cinq composantes des forces arm√?¬©es des √?¬?tats-Unis. Elle est depuis la Seconde Guerre mondiale la premi√?¬®re force a√?¬©ronavale au monde. Elle d√?¬©pend du secr√?¬©taire √?¬† la Marine des √?¬?tats-Unis et elle est dirig√?¬©e par le Chief of Naval Operations.

L'US Navy est compos√?¬©e en 2011 de plus de 284 b√?¬Ętiments de combat dont les plus imposants (et importants) sont ses 11 porte-avions g√?¬©ants et d'une a√?¬©ronautique navale comportant environ 4 000 a√?¬©ronefs op√?¬©rationnels. Il faut y ajouter les 159 b√?¬Ętiments auxiliaires, de soutien et de transport op√?¬©rationnel, ravitailleurs et p√?¬©troliers, et les transports du Military Sealift Command) ainsi que la Flotte de r√?¬©serve.

Plus d'un demi-million d'hommes et de femmes en font partie, que ce soit en service actif (226 551 au 30 septembre 20071) ou dans la r√?¬©serve.

Port de San Diego en Californie, le 2 mai 2003 : arborant son fanion Homeward Bound et affichant une banni√?¬®re √?¬ę Mission accomplie √?¬Ľ, le porte-avions USS Abraham Lincoln fait escale avant de revenir √?¬† son port d'attache d'Everett, √?¬?tat de Washington, √?¬† la suite d'un d√?¬©ploiement d'environ 10 mois en support des op√?¬©rations Libert√?¬© immuable et Lib√?¬©ration de l'Irak. L√ʬ?¬?Abraham Lincoln se s√?¬©parait des √?¬©quipages du Carrier Air Wing Fourteen (CVW-14) et en √?¬©tait alors √?¬† 286 jours de navigation, attendu le 6 mai √?¬† sa base.
Le fanion dit Homeward Bound constitue une tradition de la marine am√?¬©ricaine, qui remonte aux temps des navires √?¬† voile. Il est pr√?¬©sent√?¬© sur les vaisseaux qui ont effectu√?¬© un s√?¬©jour outremer de plus de neuf mois, lorsqu'ils rentrent dans le premier port des √?¬?tats-Unis o√?¬Ļ ils vont s'ancrer. Sa longueur est d'un pied par membre d'√?¬©quipage, pourvu que cette longueur ne d√?¬©passe pas celle du bateau. Lors de l'arriv√?¬©e au port, le fanion est coup√?¬©. Le bleu revient au capitaine, et le reste est remis aux hommes.

L'US Marine Corps d√?¬©pend administrativement de l'US Navy. En cas de guerre, les forces de l'United States Coast Guard, qui rel√?¬®vent du D√?¬©partement de la S√?¬©curit√?¬© int√?¬©rieure, sont plac√?¬©es sous le commandement de l'US Navy.

Historique | modifier le code

La guerre d'ind√?¬©pendance des √?¬?tats-Unis | modifier le code

Afin de faire face aux d√?¬©barquements des troupes britanniques, l√ʬ?¬?assembl√?¬©e coloniale de Rhode Island d√?¬©cide, le 12 juin 1775, de construire des b√?¬Ętiments de guerre. Le 13 octobre 1775, le Congr√?¬®s des √?¬?tats-Unis charge un Comit√?¬© de la Marine, pr√?¬©curseur du futur minist√?¬®re, de cr√?¬©er une flotte de guerre pour les treize colonies. Peu apr√?¬®s, il voit ses attributions √?¬©tendues √?¬† l√ʬ?¬?ensemble des affaires maritimes. Mais faute de temps, il choisit d'armer les bateaux de commerce, pour constituer finalement une flotte corsaire.

Le 10 novembre 1775, une nouvelle r√?¬©solution pare au plus press√?¬© : cr√?¬©er une infanterie de marine destin√?¬©e √?¬† l√ʬ?¬?abordage et au d√?¬©barquement, qui sera v√?¬©hicul√?¬©e par les navires de commerce arm√?¬©s et articul√?¬©e en deux bataillons : c√ʬ?¬?est la naissance des Continental Marines qui devait devenir plus tard le Corps des Marines des √?¬?tats-Unis.

Pour monter de toutes pi√?¬®ces une marine militaire, l√ʬ?¬?organisme administratif, dirig√?¬© par le commodore Esek Hopkins, s√ʬ?¬?inspire de ce qu√ʬ?¬?il conna√?¬ģt d√?¬©j√?¬† √ʬ?¬? le mod√?¬®le britannique √ʬ?¬? et fait appel √?¬† d'ex-marins de la Royal Navy. Parmi eux, le jeune lieutenant de vaisseau John Paul Jones, montr√?¬© en exemple √?¬† des g√?¬©n√?¬©rations d√ʬ?¬?officiers de Marine am√?¬©ricains, pour sa formule rest√?¬©e c√?¬©l√?¬®bre : √?¬ę Without a respectable Navy, alas America ! √?¬Ľ.[r√?¬©f. n√?¬©cessaire]

Les fournitures font d√?¬©faut et un seul navire de ligne, l'America, est mis √?¬† l√ʬ?¬?eau pendant le conflit. Un nombre impressionnant de b√?¬Ętiments de commerce arm√?¬©s y suppl√?¬©ent : les petites fr√?¬©gates, corvettes, bricks et autres go√?¬©lettes. Mais le savoir-faire en mati√?¬®re d√ʬ?¬?artillerie, pour armer ces navires de commerce, pose probl√?¬®me, si bien que les insurg√?¬©s se tournent vers la marine fran√?¬ßaise, qui va leur r√?¬©clamer l' America, en remplacement d'un navire fran√?¬ßais perdu durant la guerre, afin de mieux rester indispensable aux am√?¬©ricains.

La toute jeune Continental Navy n√ʬ?¬?√?¬©tant qu√ʬ?¬?embryonnaire, la France dans la guerre d'ind√?¬©pendance am√?¬©ricaine a jou√?¬© un r√?¬īle d√?¬©cisif ; en s√ʬ?¬?assurant la ma√?¬ģtrise des mers, elle a perturb√?¬© le ravitaillement par mer des britanniques et facilit√?¬© la victoire franco-am√?¬©ricaine sur terre, amenant l'empire britannique √?¬† reconna√?¬ģtre sa d√?¬©faite.

Les corsaires am√?¬©ricains, √?¬† l√ʬ?¬?image de John Paul Jones, ont aussi men√?¬© une guerre de course efficace. Au total, environ 65 navires (neufs, convertis ou captur√?¬©s) servirent sous les couleurs am√?¬©ricaines et 11 surv√?¬©curent √?¬† cette guerre.

Apr√?¬®s l'ind√?¬©pendance des nouveaux, le congr√?¬®s am√?¬©ricain, entre autres pour raisons financi√?¬®res, d√?¬©cida la dissolution de la Continental Navy et des Marines, n√?¬©gligeant l√ʬ?¬?exp√?¬©rience des chantiers navals de la c√?¬īte Atlantique qui, depuis un si√?¬®cle, construisaient des navires pour la Royal Navy. Le dernier navire de la Continental Navy, le USS Alliance, fut vendu √?¬† un financier le 1er ao√?¬Ľt 1785.

Apr√?¬®s l√ʬ?¬?ind√?¬©pendance | modifier le code

L'une des six fr√?¬©gates originelles de l'United States Navy de 52 canons USS Constitution en 2006. Lanc√?¬© en 1797, elle participa √?¬† la Quasi guerre contre les corsaires fran√?¬ßais puis √?¬† la guerre de 1812 contre le Royaume-Uni. Transform√?¬© en navire-√?¬©cole, elle ne sera retir√?¬©e du service actif qu'en 1906.

Le pr√?¬©sident George Washington, critiqu√?¬© apr√?¬®s la dissolution des milices dans les √?¬?tats du Sud, d√?¬©cide en 1790 de relancer la marine. Pour la financer, le Congr√?¬®s impose la premi√?¬®re taxe directe sur les propri√?¬©taires terriens et la d√?¬©tention d'esclaves. Ces nouvelles taxe, ensuite √?¬©tendues aux maisons, brocard√?¬©es par la √?¬ę Fries Rebellion √?¬Ľ de 17992 dans le sud de la Pennsylvanie du nom de John Fries, qui organise un groupe arm√?¬© de 400 hommes pour s'y opposer3. La cr√?¬©ation de l'United States Navy passe alors par l'endettement et l'√?¬©mergence de march√?¬©s financiers rivaux √?¬† Philadelphie et New-York.

Les probl√?¬®mes r√?¬©currents de piraterie sur les c√?¬ītes d'Afrique du Nord et la d√?¬©gradation des relations diplomatiques avec la France r√?¬©volutionnaire am√?¬®nent le Congr√?¬®s des √?¬?tats-Unis √?¬† voter le 27 mars 1794 l'Act to provide a Naval Armament, pour recr√?¬©er une nouvelle marine de guerre autour de 6 fr√?¬©gates par 50 voix contre 394.

La situation fut aggrav√?¬©e √?¬† partir de 1798 par la r√?¬©volte victorieuse des esclaves de Saint-Domingue, qui repr√?¬©sente alors la moiti√?¬© de la production mondiale de coton et de caf√?¬© et un tiers de celle de sucre. L'arriv√?¬©e √?¬† Cuba de milliers de r√?¬©fugi√?¬©s de Saint-Domingue apr√?¬®s l'armistice du 30 mars 1798 en voit beaucoup devenir corsaires lors de la quasi-guerre, sur fond de convention commerciale tripartite de 1799 entre Toussaint Louverture, les √?¬?tats-Unis et l'Angleterre.

C'est l'√?¬©mergence de la piraterie des ann√?¬©es 1800 dans la Cara√?¬Įbe, avec ses grands aventuriers comme Jean Lafitte ou Louis-Michel Aury, et d'un trafic commercial √?¬©largi mais risqu√?¬©, comme le montrent les valeurs produites par le port de Cuba entre 1797 et 1801, une partie venant des prises des corsaires fran√?¬ßais attaquant les navires am√?¬©ricains commer√?¬ßant avec Saint-Domingue5 :

Ann√?¬©e 1797 1798 1799 1800 1801
Tonnage 32,5 46,1 76,5 84 116,6

Selon le Consul am√?¬©ricain √?¬† Saint-Domingue, Edward Stevens, quelque 1 500 √?¬ępirates√?¬Ľ6 embarqu√?¬©s sur trente-sept pinasses7 attaquaient les b√?¬Ętiments marchands am√?¬©ricains se rendant √?¬† Saint-Domingue.

Le 27 avril 1798, le congr√?¬®s am√?¬©ricain vote √?¬† nouveau des cr√?¬©dits militaires, cette fois pour la construction de 12 navires de guerre, car √?¬† l'issue de la guerre d'ind√?¬©pendance, en 1784, les anglais avaient conserv√?¬© l'essentiel de leurs navires de guerre. Les am√?¬©ricains ont surtout des navires marchands, qu'ils tentent d'armer √?¬† nouveau8. Le Congr√?¬®s am√?¬©ricain porte le 14 juillet la "taxe directe" √?¬† 2 millions de dollars pour financer la construction d'une marine de guerre9, en taxant certaines maisons, ce provoquera une r√?¬©bellion en Pennsylvanie en 1799.

Malgr√?¬© cet effort, la marine am√?¬©ricaine reste embryonnaire, avec seulement 14 b√?¬Ętiments de guerre, dont 9 fr√?¬©gates, appuy√?¬©s par 365 navires-corsaires, pour la plupart des navire marchands de la c√?¬īte est. Des captures de navires marchands et plusieurs combats navals dur√?¬®rent jusqu'√?¬† ce que la France du Consulat s'accorde √?¬† un r√?¬®glement honorable, la R√?¬©paration aux d√?¬©g√?¬Ęts des pirates fran√?¬ßais, qui se produit simultan√?¬©ment √?¬† la vente de la Louisiane.

En 1801, les dey de Tripoli et ses alli√?¬©s de la C√?¬īte des Barbaresques d√?¬©clar√?¬®rent la premi√?¬®re guerre barbaresque aux √?¬?tats-Unis qui ne voulaient plus payer de tribut pour le passage de leurs navires. Cela entra√?¬ģna l'envoi d'une escadre en mer M√?¬©diterran√?¬©e. Le trait√?¬© de paix du 4 juin 1805 lib√?¬®re les √?¬?tats-Unis de ce tribut, au prix de deux navires perdus. √?¬? compter de cette date, une escadre am√?¬©ricaine mouillera en M√?¬©diterran√?¬©e en permanence, exception faite de la p√?¬©riode de la guerre de S√?¬©cession. Mais une seconde guerre √?¬©clata au printemps 1815 et une exp√?¬©dition navale fut men√?¬©e par Decatur contre le dey d√ʬ?¬?Alger.

La guerre de 1812 vit pour la derni√?¬®re fois des navires am√?¬©ricains affronter la Royal Navy, √?¬† nouveau par le biais des corsaires, mais aussi avec ses fr√?¬©gates. Le USS Constitution demeure le plus c√?¬©l√?¬®bre navire de la guerre de 1812 en remportant plusieurs combats navals, dont deux contre des fr√?¬©gates anglaises. Sur un total de 24 affrontements en mer entre navires de l'US Navy et Royal Navy, les navires am√?¬©ricains remport√?¬®rent 16 victoires contre 8 pour les anglais.

La guerre de S√?¬©cession | modifier le code

Articles d√?¬©taill√?¬©s : Guerre de S√?¬©cession, Union Navy et Confederate States Navy.
Combat des navires cuirass√?¬©s USS classe SC-1 (en) et CSS Virginia de la Confederate States Navy.

Au d√?¬©but de la Guerre, les √?¬?tats du Sud peuvent compter sur un tiers des officiers am√?¬©ricains, qui quittent l'Arm√?¬©e pour rejoindre celle des √?¬?tats du Sud mais seulement 4 % du tonnage de la flotte militaire et 10 % de celle de la marine marchande passe sous le pavillon des √?¬?tats conf√?¬©d√?¬©r√?¬©s d'Am√?¬©rique10.

L'US Navy avait √?¬©t√?¬© con√?¬ßue √?¬† l'origine pour tenir t√?¬™te √?¬† son ancien ennemi, la Royal Navy. Bien que d'une taille moyenne au d√?¬©but des hostilit√?¬©s, avec seulement 90 navires √?¬† voiles et √?¬† vapeur, elle se d√?¬©veloppa rapidement, compta 386 bateaux portant 3 027 canons fin 1862, et remplit ses missions de blocus des ports des √?¬?tats conf√?¬©d√?¬©r√?¬©s d'Am√?¬©rique et de soutien aux forces terrestres de fa√?¬ßon satisfaisante.

On vit durant cette guerre les premiers combats de cuirass√?¬©s et l'utilisation de sous-marins par la Confederate States Navy qui bien qu'√?¬©tant extr√?¬™mement dangereux pour leur propre √?¬©quipage, coul√?¬®rent ou endommag√?¬®rent 28 navires f√?¬©d√?¬©raux. L'US Navy captura 1 551 b√?¬Ętiments de commerce et en d√?¬©truisit 355 durant cette guerre11.

Apr√?¬®s cette guerre, la Marine vit la majorit√?¬© de ses navires d√?¬©sarm√?¬©s et son effectif tomber √?¬† seulement 2 000 officiers et 10 000 marins.

D√?¬©but d√ʬ?¬?une marine mondiale | modifier le code

La bataille de la baie de Manille en 1898, 7 navires am√?¬©ricains coul√?¬®rent 10 navires espagnols sans aucune perte
La Grande flotte blanche en d√?¬©cembre 1907. Le tour du monde effectu√?¬© par cette escadre permit de montrer la nouvelle puissance navale de l'US Navy.

En 1882, la marine ne comptait que 138 navires dont seulement 57 employ√?¬©s en service actif12.

Flotte en janvier 1882
Navires √?¬† vapeur 65
Navires en bois √?¬† voile 23
Navires Cuirass√?¬© 24
Torpilleurs 2
Remorqueurs 23

Sous la pr√?¬©sidence de Chester Alan Arthur, un Squadron of Evolution fut constitu√?¬© avec les 3 premiers croiseurs prot√?¬©g√?¬©s construit aux √?¬?tats-Unis.

En 1890, l√ʬ?¬?US Navy n√ʬ?¬?est encore que la sixi√?¬®me flotte du monde, avec 122 000 tonnes.

La faiblesse de celle-ci par rapport aux autres nations fut critiqu√?¬©e et en 1890, le Naval Policy Act (Conseil de politique maritime), nomm√?¬© par le secr√?¬©taire de la Marine Benjamin Tracy affirma la n√?¬©cessit√?¬© pour les √?¬?tats-Unis d√ʬ?¬?avoir une flotte puissante non seulement pour ses d√?¬©fenses c√?¬īti√?¬®res mais aussi pour prot√?¬©ger ses routes commerciales. Ses recommandations ne furent pas enti√?¬®rement suivies mais on s√ʬ?¬?orienta n√?¬©anmoins avec le Naval Act de 1890 vers une politique plus ambitieuse, le budget de la Marine passant de 75 millions de dollars en 1880 √?¬† 725 millions en 1910.

En 1898, la destruction de l√ʬ?¬?USS Maine dans le port de La Havane d√?¬©clencha la guerre hispano-am√?¬©ricaine, qui constitua la premi√?¬®re √?¬©preuve du feu s√?¬©rieuse contre une puissance maritime majeure depuis les affrontements contre le Royaume-Uni. La flotte se composait alors de 5 cuirass√?¬©s modernes de 10 000 t, 18 croiseurs, 6 monitors, 6 torpilleurs de haute-mer et de nombreux b√?¬Ętiments auxiliaires

Elle √?¬©crasa la Marine de guerre espagnole aux Philippines dans la bataille de la baie de Manille puis lors de la bataille de Santiago de Cuba de mani√?¬®re d√?¬©cisive.

En 1908, l√ʬ?¬?US Navy devenait troisi√?¬®me marine militaire du monde derri√?¬®re la Royal Navy et la Marine Imp√?¬©riale Allemande.

Premi√?¬®re Guerre mondiale | modifier le code

Un chasseur de sous-marins de la classe SC-1 (en) √?¬† Brest en le 13 d√?¬©cembre 1918 devant un navire de transport et un navire de ligne am√?¬©ricain. Ces petits navires de 85 tonnes pour 34 m de long furent construits √?¬† 441 exemplaires entre 1917 et 1919.
Canon lourd de 14 pouces sur voie ferr√?¬©e √?¬† Thierville, septembre 1918. 5 de ces engins servis par des canonniers de la marine am√?¬©ricaine ont √?¬©t√?¬© utilis√?¬©s durant les 3 derniers mois de la guerre.

En 1912, il y avait 3 094 officiers et 47 515 marins dans l'US Navy ; au 1er juillet 1916, l'effectif √?¬©tait pass√?¬© √?¬† 4 293 officiers et 54 234 marins et des plans √?¬©taient en cours pour accro√?¬ģtre celui-ci tandis que des centaines de navires de tout types √?¬©taient en commande face aux incertitudes que faisaient peser la guerre en Europe13.

Flotte en 1917
Cuirass√?¬©s 31 dont 9 type Dreadnought
Croiseurs-cuirass√?¬©s 15
Croiseurs 10
Destroyers 68
Torpilleurs 24
Sous-marins 54

Comme le montre le tableau ci-dessus, les √?¬?tats-Unis poss√?¬©daient une flotte de haut bord qui n'avait plus rien √?¬† voir avec les b√?¬Ętiments l√?¬©gers qui dominaient lors de la guerre de 1898, les d√?¬©ficiences constat√?¬©es √?¬† l'√?¬©poque dans le domaine des transmissions ou du tir √?¬† la mer ont √?¬©t√?¬© largement corrig√?¬©es.

Le budget de la marine en 1914 √?¬©tait de l'√?¬©quivalent de 3,06 milliards de francs valeur 1930 (Marine fran√?¬ßaise : 3,2 milliards de francs, marine britannique : 6,4 milliards de francs) 14.

Apr√?¬®s l'entr√?¬©e en guerre des √?¬?tats-Unis dans la Premi√?¬®re Guerre mondiale le 6 avril 1917 la marine am√?¬©ricaine qui disposait au total de 197 navires de guerre participa tr√?¬®s vite √?¬† la lutte anti-sous-marine et √?¬† la protection des convois lors de la bataille de l√ʬ?¬?Atlantique. Il fut d√?¬©cid√?¬© qu'elle d√?¬©fendrait et patrouillerait dans l'h√?¬©misph√?¬®re occidental, tandis que la Royal Navy continuerait son action anti-sous-marine autour des √?¬ģles britanniques avec l'aide que pourrait lui fournir l'US Navy. Celle-ci ne se fit pas attendre : 6 destroyers gagn√?¬®rent Cobh (alors Queenstown) en Irlande d√?¬®s le 4 mai 1917. Le 5 juillet, il y avait 35 destroyers am√?¬©ricains dans cette base. √?¬? la fin de la guerre, 383 b√?¬Ętiments de guerre am√?¬©ricains se trouvaient en Europe et la flotte compta plus de 2 000 navires et 533 000 officiers et matelots contre 67 000 d√?¬©but 1917.

On stoppa d√?¬®s le mois de mai 1917 un programme de construction de navire de ligne lanc√?¬© en 1916 pour construire en priorit√?¬© 250 destroyers et 400 chasseurs de sous-marins.

Pour transporter le corps exp√?¬©ditionnaire en France, le Navy Department disposait, en tout et pour tout, le 1er juillet 1917, de 7 navires de transport de troupes et de 6 navires marchands, soit 94 000 t. En novembre 1918, une Cruiser and Transport Force (en) de 143 vaisseaux dont plusieurs dizaines de pays alli√?¬©s, repr√?¬©sentant 3 250 000 t avait √?¬©t√?¬© constitu√?¬©e. Elle assura le transport de 911 000 soldats en France (un million d√ʬ?¬?autres le furent par la Marine britannique) ainsi que 8 700 000 tonnes de mat√?¬©riel, la France fournissant quant √?¬† elle une grande partie de l√ʬ?¬?armement et des munitions soit environ 4 000 000 t.

Les convois de troupes am√?¬©ricaines pour l√ʬ?¬?Europe furent si bien d√?¬©fendus qu√ʬ?¬?il n√ʬ?¬?y eut √?¬† d√?¬©plorer aucune perte de navires charg√?¬©s de troupes, hors un paquebot britannique parti du Canada, ce qui constitue un succ√?¬®s remarquable.

D√?¬©but 1918, les alli√?¬©s mirent un point final √?¬† l√ʬ?¬?action des U-Boots de la Kaiserliche Marine quand leur principale voie √?¬©chappatoire, le passage de 290 km entre les Orcades et la Norv√?¬®ge, fut barr√?¬©e par un champ de 70 263 mines marines Mk-6 dont 56 611 pos√?¬© par des navires am√?¬©ricains15.

Les pertes humaines sont de 431 tu√?¬©s et 819 bless√?¬©s pour l'US Navy, 2 461 tu√?¬©s et 9 520 bless√?¬©s pour les Marines, c'est derniers s'illustrant sur le front de l√ʬ?¬?Ouest la premi√?¬®re fois lors de la bataille du bois Belleau16. Il faut rajouter √?¬† ces chiffres 192 tu√?¬©s dans l'US Coast Guard17 et 629 dans la marine marchande18.

Seuls trois navires de combat ont √?¬©t√?¬© perdus √?¬† la suite d'une action ennemie, le patrouilleur Alcedo, un yacht converti, coul√?¬© au large de la c√?¬īte fran√?¬ßaises le 5 novembre 1917 ; le destroyer Jacob Jones, coul√?¬© au large des c√?¬ītes britannique le 6 d√?¬©cembre 1917, et le croiseur cuirass√?¬© USS San Diego (ACR-6) de la classe Pennsylvania, coul√?¬© pr√?¬®s de Fire Island, au large de la c√?¬īte de New York, le 19 juillet 1918 √?¬† priori par un mine √?¬† la d√?¬©rive largu√?¬© par un sous-marin allemand.

La marine marchande am√?¬©ricaine qui totalisait trois millions de tonneaux en 1914 a perdu 389 000 tonneaux entre 1914 et 1918 mais 4 030 949 tonneaux √?¬©taient construits aux √?¬?tats-Unis.

Il faut noter √?¬©galement le d√?¬©veloppement de l√ʬ?¬?a√?¬©ronavale durant ce conflit. Au 1er juillet 1917, celle-ci √?¬©tait encore √?¬† ses balbutiements et comptait seulement 45 aviateurs navals. Il y avait des officiers de la marine, du corps des Marines, et la Garde c√?¬īti√?¬®re qui avaient re√?¬ßu une formation sp√?¬©cifique √?¬† l'int√?¬©rieur et √?¬©taient attach√?¬©s √?¬† l'aviation. Il y avait environ 200 √?¬©l√?¬®ves officiers en formation, et environ 1 250 hommes du rang attach√?¬©e au Service de l'aviation. Au 1er juillet 1917, il y avait 823 aviateurs navals, environ 2 052 √?¬©l√?¬®ves officiers, et 400 agents de terrain attach√?¬©s √?¬† l'aviation navale. En outre, il y avait plus de 7 300 m√?¬©caniciens form√?¬©s et plus de 5 400 m√?¬©caniciens en formation. Les effectifs totaux mis en service √?¬† ce moment √?¬©tait d'environ 30 000. Des hydravions et ballons dirigeables patrouillaient des deux cot√?¬©s de de l'Atlantique.

L√ʬ?¬?entre-deux-guerres | modifier le code

Depuis 1922, la plus grande partie de la flotte se trouve dans l'oc√?¬©an Pacifique, une grande partie de la flotte issue de la Grande Guerre est d√?¬©sarm√?¬©e.

La crise de 1929 et les √?¬©conomies budg√?¬©taires dans le budget de la d√?¬©fense qui s'ensuivent la touchent avec beaucoup d'amplitude, m√?¬™me si elle demeure moins touch√?¬©e que l'United States Army, son budget √?¬©tant toutefois en 1930 le premier au monde, avec un triplement par 1914 avec l'√?¬©quivalent de 9,25 milliards de francs (Royal Navy : 6,98 milliards de francs). Elle exp√?¬©rimente le concept de dirigeable porte-avions avec trois exemplaires en service mais la destruction de l'un d'entre eux signe la fin de ceux-ci.

Flotte au 1er avril 1931
Porte-avions 3
Cuirass√?¬©s 15
Croiseurs 18
Destroyers 78
Navires de petits tonnage 115
Sous-marins 55

Elle est alors divis√?¬©e en deux flottes tr√?¬®s in√?¬©gales en quantit√?¬© et qualit√?¬©19:

  • L'United States Fleet avec :
    • La Battle Force, qui compte les cuirass√?¬©s modernes, les porte-avions, une division de croiseurs et trois ou quatre divisions de destroyers. Elle est bas√?¬©e √?¬† Pearl Harbor, √?¬† Hawa√?¬Į.
    • La Scouting Force, qui comprend le reste des croiseurs et plusieurs destroyers, op√?¬®re dans l'Atlantique et les Cara√?¬Įbes. Elle dispose en outre d'une escadre d'entra√?¬ģnement qui compte les trois plus vieux cuirass√?¬©s et huit destroyers.
    • La Submarine Force, dont les sous-marins sont r√?¬©partis √?¬©quitablement sur les deux oc√?¬©ans.
    • La Base Force, ou le Train, qui regroupe les navires auxiliaires r√?¬©partis entre l'Atlantique et le Pacifique.
  • L√ʬ?¬?Asiatic Fleet, cr√?¬©√?¬©e en 1902 mais qui existe sous diff√?¬©rentes appellations depuis 1835, est bas√?¬©e en Chine et comprend :

En 1933, avec l'√?¬©lection de Franklin Delano Roosevelt √?¬† la pr√?¬©sidence des √?¬?tats-Unis, un net redressement appara√?¬ģt. Son but est de porter la flotte au niveau autoris√?¬© par le trait√?¬© de Washington de 1922 dont elle est loin. En d√?¬©cembre de cette ann√?¬©e, elle se composait en effet de 372 navires, d√?¬©pla√?¬ßant 1 038 660 tonnes, soit 150 000 tonnes sous les limitations du trait√?¬©20.

Le Congr√?¬®s des √?¬?tats-Unis accepte d'accorder des cr√?¬©dits suffisants pour lancer de nouveaux navires et redynamiser l'industrie fortement touch√?¬©e par la Grande D√?¬©pression et vote 2 lois √?¬† cette effet(National Industrial Recovery Act le 15 mai 1933, Vinson-Trammell Navy Act le 27 mars 1934) mais bloque en revanche le nombre de marins, de sorte qu'en 1935, la marine ne dispose que de 8 000 officiers et 82 500 matelots qui ne peuvent armer les navires qu'√?¬† 81√ʬ?¬?% ;

On note entre 1934 et 1939 un accroissement notable, surtout en ce qui concerne les croiseurs et les destroyers. Mais les pr√?¬©visions montrent qu'il faudrait attendre 1944 pour arriver au niveau souhait√?¬©.

Quand la guerre sino-japonaise √?¬©clate en 1937, l√ʬ?¬?Asiatic Fleet est rapatri√?¬© au Philippines alors que survient un incident pr√?¬©figurant les combats √?¬† venir.

Lors de l'avanc√?¬©e japonaise sur Nankin, la canonni√?¬®re USS Panay participant √?¬† l'√?¬©vacuation des ressortissants √?¬©trangers de la ville est d√?¬©lib√?¬©r√?¬©ment coul√?¬©e √?¬† la suite de l'action du colonel de l'arm√?¬©e imp√?¬©riale japonaise Kingoro Hashimoto21 qui apr√?¬®s avoir canonn√?¬© sans r√?¬©sultat le navire la veille fait appel √?¬† l'aviation le 12 d√?¬©cembre 1937 pour l'envoyer par le fond. Membre d'une soci√?¬©t√?¬© secr√?¬®te dont le but est d'√?¬©liminer toute influence civile dans le gouvernement japonais, il estimait n√?¬©cessaire pour cela de provoquer une guerre avec les √?¬?tats-Unis.

Malgr√?¬© la mort de deux marins et d'un civil, l'affaire ne d√?¬©g√?¬©n√?¬®re pas car le gouvernement de Tokyo exprime imm√?¬©diatement des excuses et offre des r√?¬©parations et d'autre part l'isolationnisme am√?¬©ricain soutenu par l'immense majorit√?¬© de l'opinion publique emp√?¬™che toute √?¬©ventuelle r√?¬©action militaire.

La Scouting Force deviendra Atlantic Squadron en janvier 1939, compos√?¬© √?¬† l'origine d'un porte-avions, de quatre vieux cuirass√?¬©s, de quatre croiseurs lourds et d'une flottille de destroyers. Elle sera le noyau de l'Atlantic Fleet form√?¬©e le 1er f√?¬©vrier 1942.

La Seconde Guerre mondiale | modifier le code

L'avant-guerre | modifier le code

Un canot √?¬† moteur porte secours aux marins de l'USS West Virginia en feu, cuirass√?¬© de la marine de guerre am√?¬©ricaine torpill√?¬© durant l'attaque de Pearl Harbor
7 d√?¬©cembre 1941, l'attaque de Pearl Harbor, une victoire japonaise qui r√?¬©veille le complexe militaro-industriel des √?¬?tats-Unis
Le cuirass√?¬© USS Indiana bombardant Kamaishi le 14 juillet 1945. Ce raid men√?¬© par plusieurs cuirass√?¬©s est le premier bombardement du Japon depuis des navires de surface de ce conflit.
La Task Force 38 man√?¬?uvre au large des c√?¬ītes du Japon, ao√?¬Ľt 1945.
D√?¬©monstration de force pour la reddition officielle de l'empire du Japon le 2 septembre 1945.


Avec le d√?¬©clenchement de la Seconde Guerre mondiale qui avait vu l'Allemagne dominer l'Europe continentale et l'imp√?¬©rialisme japonais devenir de plus en plus actif en Asie et dans le Pacifique, le S√?¬©nat des √?¬?tats-Unis avait vot√?¬© le 14 juin 1940 le Naval Expansion Act, connu aussi sous les noms de Loi Vinson-Walsh ou Two-Ocean Navy Act, suivi d'autres lois de programmation qui attribu√?¬®rent des cr√?¬©dits consid√?¬©rables pour accro√?¬ģtre la flotte de 70 %, la construction de 1 325 000 tonnes de navires de guerre, l'achat ou la conversion de 100 000 tonnes de navires auxiliaires et monter les effectifs de l'a√?¬©ronavale √?¬† 15 000 appareils contre moins de 300 avions embarqu√?¬©s, plus ou moins modernes, et une soixantaine de grands hydravions en septembre 1939. Le Destroyers for Bases Agreement sign√?¬© le 2 septembre 1940 voit le transfert de 50 destroyers connut collectivement sous le nom de Classe Town √?¬† la Royal Navy.

Le 1er f√?¬©vrier 1941, l'United States Fleet bas√?¬© dans le Pacifique prend le nom de Pacific Fleet.

Des mesures visant √?¬† aider le Royaume-Uni sont prises, tout en restant neutre. En √?¬©change de la cession √?¬† bail de bases dans les Cara√?¬Įbes et au Canada, la Royal Navy re√?¬ßoit 50 destroyers am√?¬©ricains construit entre 1917 et 1920 connut sous le nom de Classe Town ; la zone de neutralit√?¬© sous la protection des √?¬?tats-Unis inaugur√?¬©e en 1939 est port√?¬©e au 26e m√?¬©ridien. Elle oblige les U-Boots √?¬† limiter leurs attaques dans la partie orientale de l'Atlantique. En marge du pr√?¬™t-bail, le Groenland est plac√?¬© le 10 avril 1941 sous protection am√?¬©ricaine et le 7 juillet, des troupes am√?¬©ricaines prennent la rel√?¬®ve des forces britanniques en Islande.

D'avril √?¬† juin 1941, trois cuirass√?¬©s, un porte-avions, quatre croiseurs et deux flottilles de destroyers sont transf√?¬©r√?¬©s du Pacifique √?¬† l'Atlantique (soit 20 % de la flotte du Pacifique).

En septembre 1941, un pas suppl√?¬©mentaire de la plus haute importance est franchi. Des navires de l'US Navy participent √?¬† l'escorte des convois dans l'Atlantique nord et entre dans la seconde bataille de l'Atlantique.

Le 17 octobre 1941, un U-Boot endommage gravement le destroyer USS Kearney. Le 31, c'est l√ʬ?¬?USS Reuben James qui est coul√?¬© par un sous-marin allemand. Simultan√?¬©ment, un groupe a√?¬©ronaval compos√?¬© du porte-avions USS Ranger et de deux cuirass√?¬©s surveille le d√?¬©bouch√?¬© du d√?¬©troit de Danemark (entre l'Islande et le Groenland), susceptible d'√?¬™tre emprunt√?¬© par des b√?¬Ętiments de la Kriegsmarine. Si le cuirass√?¬© de poche Admiral Scheer n'avait pas √?¬©t√?¬© victime d'une avarie de machines, on aurait probablement assist√?¬© √?¬† un premier engagement naval germano-am√?¬©ricain, plus d'un mois avant l'attaque japonaise. Le pr√?¬©sident Franklin Delano Roosevelt se refuse cependant √?¬† pousser les choses √?¬† l√ʬ?¬?extr√?¬™me; le plus souvent, il n√?¬©glige de faire parvenir √?¬† la Marine am√?¬©ricaine les interceptions des messages de la machine Enigma transmise par les services britanniques.

Le conflit | modifier le code

Mais lors de l'attaque de Pearl Harbor, la Marine n'avait toujours que 6 porte-avions op√?¬©rationnels (8 tout compris au 31 d√?¬©cembre 1941 avec le CV-1 Langley comme transport d'avions) et engagea les campagnes du Pacifique contre la marine imp√?¬©riale japonaise avec un handicap certain.

Les cuirass√?¬©s de la Flotte du Pacifique √?¬©tant coul√?¬©s ou tr√?¬®s s√?¬©rieusement endommag√?¬©s, l'US Navy dut concevoir une strat√?¬©gie originale avec les moyens qui restaient √?¬† sa disposition. Les porte-avions devenant de facto le navire capital.

Le √?¬ęSilent Service√?¬Ľ, le service silencieux des sous-marins am√?¬©ricains, qui ne repr√?¬©sentent que 2% de l'US Navy etdont la tactique reposait sur la discr√?¬©tion, √?¬† d√?¬©plorer la perte totale de 66 unit√?¬©s dont 4322 du fait des forces japonaisesnote 1. ont eu un r√?¬īle important et assez m√?¬©connu en √?¬©tranglant l'√?¬©conomie japonaise.

Ils intervinrent d√?¬®s le d√?¬©but des op√?¬©rations, alors que les Japonais √?¬©taient les ma√?¬ģtres du Pacifique. De concert avec les sous-marins britanniques et n√?¬©erlandais, les 289 sous-marins am√?¬©ricains coul√?¬®rent 1 178 navires marchands soit 4 800 000 tonnes et 201 b√?¬Ętiments de guerre (dont 8 porte-avions, 15 croiseurs, 45 destroyers, 25 sous-marins) pour la perte de 52 unit√?¬©s en lan√?¬ßant un total de 14 748 torpilles, lesquelles √?¬©taient jusqu'en mi-1943 en grande partie d√?¬©fectueuse. Ainsi la flotte marchande de l'empire du Japon qui √?¬©tait de six millions de tonneaux en 1941 √?¬©tait r√?¬©duite √?¬† 312 000 tonneaux √?¬† la capitulation en 194523,24.

Ordre de bataille de l'US Navy
√?¬?quipement principaux septembre 1939 d√?¬©cembre 1941 ao√?¬Ľt 1945
Cuirass√?¬©s 12 15 23
Porte-avions de combat 5 7 40
Porte-avions d'escorte 0 0 88
Croiseurs 34 37 92
Destroyers 160 231 558
Destroyers d'escorte 0 0 519
Fr√?¬©gates 0 0 98
Sous-marin 105 106 269
Patrouilleurs de lutte ASM 102 102 1 607
Dragueur de mines 56 56 576
B√?¬Ętiments amphibies 967
Barges et p√?¬©niches de d√?¬©barquement 45 810
Navires divers 335 (patrouilleurs √?¬† barges inclus) 84
A√?¬©ronavale 3 437 40 912
dont avions de combat 1 774 29 125
Tonnage Combat 1,6 million de t. 2 millions de t 5,1 millions de t.
Tonnage Auxiliaires 1,6 million de t. 1,9 millions de t 6,6 millions de t.
Effectifs25 358 021 4 031 097
dont USMC25 54 359 476 582
dont USCG25 1 923 171 192

La puissance industrielle des √?¬?tats-Unis se fait sentir massivement en 1943. Au total, la marine met en service 10 cuirass√?¬©s rapides, 17 porte-avions lourd de classe Essex, 9 porte-avions l√?¬©gers de classe Independance (en), 74 porte-avions d'escorte et elle affiche une sup√?¬©riorit√?¬© quasi absolue dans le domaine des b√?¬Ętiments de d√?¬©barquement, du train d'escadre ou du g√?¬©nie avec les Seabees26.

Le 2 septembre 1945, l'US Navy avec 70 % du tonnage mondial dispose de 95 porte-avions et de plus de 41 000 avions, ce fut le summum de sa puissance.

Pertes | modifier le code

Au total, les pertes se sont √?¬©lev√?¬©s √?¬† 36 950 marins et 19 733 Marines tu√?¬©s et 37 778 marins et 68 207 Marines bless√?¬©s27. Au moins 401 navires de l'US Navy de tout type furent d√?¬©truits durant ce conflit28 et 16 512 avions d√?¬©truits29 :

Pertes en navires (navires non-r√?¬©par√?¬©s, toutes causes confondu)30 :

La guerre froide | modifier le code

D√?¬©mobilisation apr√?¬®s 1945 | modifier le code

Le 2 septembre 1945, lors de la capitulation du Japon, l√ʬ?¬?US Navy, avec ses 98 porte-avions et ses 40 000 avions, constitue 70 % du tonnage mondial31. En l√ʬ?¬?espace d√ʬ?¬?un an, le nombre de porte-avions est r√?¬©duit √?¬† 23 et celui des avions √?¬† 14 637. L√ʬ?¬?aviation embarqu√?¬©e est guett√?¬©e par une obsolescence rapide, tandis que les USAAF √?¬©taient entr√?¬©es dans l√ʬ?¬?√?¬®re de l√ʬ?¬?aviation √?¬† r√?¬©action et du bombardement strat√?¬©gique nucl√?¬©aire√ʬ?¬¶ lequel ne ferait qu√ʬ?¬?une bouch√?¬©e des porte-avions, ces mastodontes d√?¬©mod√?¬©s. L√ʬ?¬?administration Truman partage ce point de vue et fait voter le National Security Act en 1947. L√ʬ?¬?ann√?¬©e suivante, le premier secr√?¬©taire √?¬† la D√?¬©fense, l√ʬ?¬?amiral James Forrestal bataille pour imposer la construction de 4 √?¬ę super porte-avions √?¬Ľ, dont le premier serait l√ʬ?¬?USS United States de 65 000 tonnes32, alors que le nombre de navires en ligne pass√?¬© de 1 194 √?¬† 267 et celui des porte-avions de 98 √?¬† 15. L√ʬ?¬?opposition de l√ʬ?¬?US Air Force, qui met en avant son bombardier intercontinental B-36 Peacemaker, met fin √?¬† la construction (commenc√?¬©e 4 jours plus t√?¬īt !) de l√ʬ?¬?United States le 23 avril 1949. Par contre, 3 porte-avions de 45 000 tonnes33 de la classe Midway sont construits : le Midway, le Franklin D. Roosevelt et le Coral Sea, ainsi quelques croiseurs antia√?¬©riens de 13 000 √?¬† 17 000 t. ainsi que plusieurs destroyers et escorteurs. Les principales am√?¬©liorations par rapport √?¬† la classe Essex sont un pont d√ʬ?¬?envol renforc√?¬© faisant partie int√?¬©grante de la superstructure et l√ʬ?¬?embarquement des premiers jets, comme le FH-1 Phantom, op√?¬©rationnel en 1947.

Le USS Missouri de classe Iowa traversant le canal de Panama le 13 octobre 1945 ; les navires de guerre am√?¬©ricains sont pr√?¬©vus pour pouvoir utiliser cette voie de communication vitale pour le d√?¬©ploiement de leur flotte. Seul les porte-avions g√?¬©ant √?¬©chappent √?¬† cette r√?¬®gle depuis les ann√?¬©es 1960.

D√?¬®s la Seconde Guerre mondiale termin√?¬©e, on assista √?¬† une d√?¬©mobilisation tr√?¬®s rapide des forces am√?¬©ricaines. Pour la Marine, on d√?¬©sarma 607 gros navires dont quasiment tous les cuirass√?¬©s et 1233 unit√?¬©s l√?¬©g√?¬®res dont plusieurs centaines sont mises en r√?¬©serve sous √?¬ę cocon √?¬Ľ, c'est la 16e flotte, mouill√?¬©e dans sept baies de la c√?¬īte est des √?¬?tats-Unis.

La flotte active se r√?¬©sume √?¬† la fin des ann√?¬©es 1940 √?¬† deux grands ensembles :

  • Flotte de l'Atlantique : 12 porte-avions, 1 navire de ligne, 16 croiseurs, 79 destroyers et 35 sous-marins.
  • Flotte du Pacifique : 8 porte-avions, 1 navire de ligne, 15 croiseurs, 79 destroyers et 35 sous-marins34.

L'ensemble reste imposant et les navires beaucoup plus puissants qu'au d√?¬©but de la d√?¬©cennie.

La guerre de Cor√?¬©e | modifier le code

De l'avant √?¬† l'arri√?¬®re plan, des F9F Panther et des Corsair sur le pont de l'USS Valley Forge (1950)
Un Corsair du USS Philippine Sea survolant le cuirass√?¬© USS Missouri au large d'Incheon (15 septembre 1950)
En Cor√?¬©e, l'appui a√?¬©rien rapproch√?¬© de l'aviation embarqu√?¬© rend de nombreux services √?¬† une arm√?¬©e de terre des √?¬?tats-Unis peu mobile dans une Cor√?¬©e principalement montagneuse.
L'interdiction a√?¬©rienne comprend le torpillage du barrage d'Hwachon par 8 AD Skyraider du USS Princeton (1er mai 1951)
Deux F2H Banshee au-dessus de l'USS Essex (1951-1952)
√?¬? la suite de l√ʬ?¬?exp√?¬©rience de Cor√?¬©e, l√ʬ?¬?USS Forrestal, premier √?¬ę super porte-avions √?¬Ľ con√?¬ßu sp√?¬©cialement pour les jets est mis en service en 1955

L'offensive de la Cor√?¬©e du Nord communiste sur la Cor√?¬©e du Sud qui d√?¬©bute le 25 juin 1950 est une surprise pour les gouvernements occidentaux et la r√?¬©action initiale des √?¬?tats-Unis qui avaient d√?¬©mobilis√?¬© leur gigantesque appareil militaire apr√?¬®s 1945 est assez d√?¬©sordonn√?¬© et brouillonne, envoyant les maigres unit√?¬©s disponibles qui occupaient alors le Japon sous la direction de MacArthur. √?¬? la diff√?¬©rence des grandes batailles a√?¬©ronavales de la Seconde Guerre mondiale, la guerre de Cor√?¬©e (et les conflits futurs) voient un changement dans le r√?¬īle des porte-avions. En Cor√?¬©e, ces derniers servent essentiellement de bases a√?¬©riennes flottantes, hors de port√?¬©e des forces ennemies. L√ʬ?¬?aviation embarqu√?¬©e sert, non √?¬† attaquer la flotte ennemie, mais √?¬† d√?¬©truire des cibles terrestres, venant en aide aux troupes au sol. Deux porte-avions, l'USS Valley Forge de classe Essex et le britannique HMS Triumph (en) sont envoy√?¬©s en urgence sur les c√?¬ītes ouest de Cor√?¬©e, en mer Jaune, pour tenter de soutenir la maigre arm√?¬©e sud-cor√?¬©enne √?¬©cras√?¬©e par les blind√?¬©s de l'arm√?¬©e populaire de Cor√?¬©e. Le Valley Forge lance le premier raid a√?¬©rien depuis un porte-avions de ce conflit le 3 juillet 1950 : 36 avions (dont 8 jets F9F Panther) sur Pyongyang, suivi par 21 avions du Triumph sur un a√?¬©rodrome de Haeju. Le jour suivant, des attaques a√?¬©riennes sont lanc√?¬©es contre des ponts situ√?¬©s dans la m√?¬™me zone. Les deux porte-avions, d√?¬©sign√?¬©s TF 77, se d√?¬©placent sur la c√?¬īte est, en mer du Japon, et soutiennent le 18 juillet le d√?¬©barquement de troupes √?¬† Pohang tout en d√?¬©truisant une raffinerie de p√?¬©trole √?¬† Wonsan. Le 22 juillet, leur aviation embarqu√?¬©e d√?¬©bute de nombreuses op√?¬©rations d√ʬ?¬?appui a√?¬©rien rapproch√?¬©35. En ao√?¬Ľt 1950, le Triumph joint la TF 91 britannique, tandis que USS Philippine Sea vient renforcer la TF 77. Au m√?¬™me moment est cr√?¬©√?¬©e le Task Group 96.8, compos√?¬© des porte-avions d'escorte Sicily et USS Badoeng Strait (en), embarquant des chasseurs et des bombardiers des Marines, tandis que la situation se d√?¬©grade : l'arm√?¬©e populaire de Cor√?¬©e occupe 75 % du territoire et les forces alli√?¬©s sont confin√?¬©es dans le p√?¬©rim√?¬®tre de Pusan. Les pilotes de l√ʬ?¬?US Navy et des Marines effectuent 8 800 sorties a√?¬©riennes (dont 6 500 par des Corsair, 1 600 par des AD Skyraider et 700 par des F9F Panther) pour d√?¬©fendre les troupes alli√?¬©es retranch√?¬©es √?¬† Pusan. Du 6 au 21 septembre, l√ʬ?¬?US Navy et la Royal Navy appuient avec les porte-avions Badoeng Strait, USS Boxer (remplac√?¬© le mois suivant par le Leyte), Valley Forge, Sicily, Philippine Sea la victoire d√?¬©cisive √?¬† Incheon, sur la c√?¬īte ouest de la Cor√?¬©e du Sud en effectuant 3 200 sorties a√?¬©riennes puis en octobre, avec le cuirass√?¬© Missouri et le porte-avions HMS Theseus (en) (rempla√?¬ßant leTriumph) les forces de l'ONU engag√?¬©es au-del√?¬† du fleuve Yalou en collaboration avec l'USAF et les unit√?¬©s de chasse du Commonwealth36. Du 9 au 21 novembre, les avions du Valley Forge et du Philippine Sea d√?¬©truisent des ponts sur la rive nord-cor√?¬©enne du Yalou et leurs F9F Panther abattent 3 MiG-15. Durant la p√?¬©riode janvier-mai 1951, les appareils des porte-avions passent graduellement du r√?¬īle d'appui a√?¬©rien √?¬† celui d√ʬ?¬?interdiction a√?¬©rienne contre des objectifs dans la profondeur autour du 38e parall√?¬®le nord (essentiellement des ponts et des voies de chemin de fer). Plus de 33 000 sorties sont effectu√?¬©es, qui entrainent la perte de 69 Corsair, 8 AD Skyraider, 4 F9F Panther et 2 F7F Tigercat. Plusieurs de ces missions sont rest√?¬©es c√?¬©l√?¬®bres. √?¬? partir du 23 mars 1951, le USS Princeton lance une s√?¬©rie d√ʬ?¬?attaques par AD Skyraider afin de d√?¬©truire des ponts entre Kilchu et Songjin, qui durent un mois sous le commandement du capitaine de corvette Harold Carlson et seront connues en tant que √?¬ę Battle of Carlson's Canyon √?¬Ľ. Le 30 avril 1951, 6 AD Skyraider et 5 Corsair du Princeton bombardent le barrage d√ʬ?¬?Hwachon sans dommages mais, le jour suivant, 8 AD Skyraider et 12 Corsair sont plus chanceux en utilisant d√ʬ?¬?anciennes torpilles de la Seconde Guerre mondiale, emp√?¬™chant les forces chinoises d√ʬ?¬?utiliser le barrage pour inonder des zones strat√?¬©giques de Cor√?¬©e du Sud37.

Au d√?¬©but de 1951, ce conflit √?¬©tait encore secondaire pour la politique √?¬©trang√?¬®re des √?¬?tats-Unis focalis√?¬© sur la menace sovi√?¬©tique en Europe. L'US Navy n'avait alors d√?¬©ploy√?¬© sur zones que trois porte-avions de classe Essex dot√?¬©s d'appareils d'attaque √?¬† moteurs √?¬† piston v√?¬©t√?¬©rans de la guerre du Pacifique alors que le Sixi√?¬®me flotte am√?¬©ricaine en M√?¬©diterran√?¬©e avait 3 porte-avions de 45 000 tonneaux, les Midway, Coral Sea et Franklin D. Roosevelt, embarquant des bombardiers North American AJ-1 Savage (en) charg√?¬©s d'armes nucl√?¬©aires38. Alors que la guerre progresse, les porte-avions am√?¬©ricains et allies effectuent des rotations dans la zone de combats, comme l√ʬ?¬?USS Bataan, l√ʬ?¬?USS Bon Homme Richard, l√ʬ?¬?HMS Glory (en) et l√ʬ?¬?HMAS Sydney (en)39. C√ʬ?¬?est √?¬† ce moment que les avions √?¬† pistons de la Seconde Guerre mondiale (Corsair et le AD Skyraider), qui repr√?¬©sentaient un tiers des sorties au d√?¬©but de la guerre de Cor√?¬©e, cohabitent avec des jets, qui repr√?¬©senteront la moiti√?¬© des sorties √?¬† la fin du conflit. Lorsque l√ʬ?¬?USS Essex entame son tour au sein de la TF 77 en ao√?¬Ľt 1951, il embarque le tout nouveau F2H Banshee, emportant plus de bombes que le F9F Panther. Le 25 ao√?¬Ľt 1951, pour la 1re fois, 12 F2H Banshee et 11 F9F Panther de l√ʬ?¬?US Navy embarqu√?¬©s sur l√ʬ?¬?Essex escortent 35 bombardiers B-29 de l√ʬ?¬?US Air Force pour un raid sur Rashin, √?¬† seulement 27 km de la fronti√?¬®re de l'Union sovi√?¬©tique. De m√?¬™me, le 8 octobre 1951, des F2H Banshee de l√ʬ?¬?USS Kearsarge escortent √?¬† nouveau des B-29 pour un raid sur Kowan, aid√?¬©s par des avions du Princeton et de l√ʬ?¬?Essex. Le 30, 20 avions de l√ʬ?¬?Essex et 20 autres de l√ʬ?¬?USS Antietam attaquent simultan√?¬©ment Kapsan, o√?¬Ļ se tient une r√?¬©union du Parti communiste nord-cor√?¬©en, tuant 500 membres. Plus tard dans le d√?¬©roulement de la guerre, les officiels am√?¬©ricains r√?¬©alisent que des frappes a√?¬©riennes plus agressives sont n√?¬©cessaires. Ils commencent √?¬† approuver des raids sur les infrastructures industrielles et militaires en Cor√?¬©e du Nord, tel celui du 23 juin 1952, men√?¬© conjointement par les avions embarqu√?¬©s de la TF 77, des marines et de l√ʬ?¬?US Air Force contre 4 centrales √?¬©lectriques √?¬† Suiho, Chosin, Fusen et Kyocen, privant le pays de 90 % de sa capacit√?¬© √?¬©nerg√?¬©tique. Concernant les infrastructures militaires, des attaques a√?¬©riennes massives sont men√?¬©es de juillet √?¬† ao√?¬Ľt 1952 contre des garnisons √?¬† Pyongyang (plus de 1 200 sorties des avions de l√ʬ?¬?US Navy, des marines, de l√ʬ?¬?US Air Force et de l√ʬ?¬?aviation britannique et canadienne le 11 juillet et 1 400 autres le 29 ao√?¬Ľt), si bien que la capitale nord-cor√?¬©enne perd tout int√?¬©r√?¬™t militaire pour les Communistes. D√ʬ?¬?autres bombardements men√?¬©s par les avions embarqu√?¬©s de la TF 77 ont lieu √?¬† Sindok (27 juillet), √?¬† Kilchu (28 juillet), √?¬† Changp'yong-ni (20 ao√?¬Ľt) et √?¬† Aoji (1er septembre). Enfin, les attaques cibl√?¬©es sur le champ de bataille d√?¬©butent en octobre (13 000 sorties) emp√?¬™chent quasiment l'arm√?¬©e populaire de Cor√?¬©e de mener des offensives majeures. Durant les derniers 6 mois du conflit, les missions de close air support augmentent √?¬† nouveau, jusqu√ʬ?¬?√?¬† l√ʬ?¬?armistice du 27 juillet 1953. Au total, 36 porte-avions participent un moment ou un autre √?¬† cette premi√?¬®re guerre chaude de la guerre froide. Parmi eux, la Royal Navy voit quatre porte-avions l√?¬©ger de Classe Colossus se relever l'un apr√?¬®s l'autre dans ce conflit jusqu'en 1952. De leur c√?¬īt√?¬©, seulement 4 des 15 porte-avions am√?¬©ricains d√?¬©ploy√?¬©s lors du conflit sont engag√?¬©s simultan√?¬©ment. Cependant, ils totalisent 275 000 sorties40 (soit seulement 10 000 de moins que durant toute la Seconde Guerre mondiale.) avec la perte de 564 avions, dont 8 abattus par des MiG-15.

Par ailleurs, 684 autres avions sont perdus durant les operations embarqu√?¬©es, dont les accidents de catapultage et d√ʬ?¬?appontage. Un total de 5 navires (4 chasseurs et dragueurs de mines et un remorqueur) seront coul√?¬© durant ce conflit par des marine et 87 endommag√?¬©s par des mines et l'artillerie coti√?¬™re adverse41.

Sans l√ʬ?¬?important appui a√?¬©rien apport√?¬© par l√ʬ?¬?aviation embarqu√?¬©e, il est peu probable que les Alli√?¬©s aient √?¬©t√?¬© en mesure de repousser les forces chinoises et nord-cor√?¬©ennes sur le 38e parall√?¬®le nord. L√ʬ?¬?un des effets de l√ʬ?¬?exp√?¬©rience cor√?¬©enne est qu√ʬ?¬?une marine forte est √?¬† nouveau appr√?¬©ci√?¬©e dans les hautes sph√?¬®res : √?¬† la fin de la guerre, le nombre de b√?¬Ętiments en ligne est pass√?¬© de 267 √?¬† plus de 1 000, avec notamment la remise en service de porte-avions de la Seconde Guerre mondiale.

L√ʬ?¬?√?¬®re des missiles | modifier le code

Avec l'av√?¬®nement de la r√?¬©action, les avions de combat deviennent d√?¬©sormais transsoniques et bient√?¬īt supersoniques. La menace a√?¬©rienne pour les forces navales s√ʬ?¬?accro√?¬ģt en cons√?¬©quence et l'artillerie antia√?¬©rienne classique, m√?¬™me avec t√?¬©l√?¬©pointage par radar, ne suffit plus √?¬† la d√?¬©fense antia√?¬©rienne. Les missiles surface-air prennent donc leur essor pour y suppl√?¬©er.

Le premier tir d'essai de ce nouveau type d'armement a lieu le 28 janvier 1953 avec un SAM-N-7 Terrier (32 km de port√?¬©e) tir√?¬© depuis l'ancien cuirass√?¬© USS Mississippi (ex-BB-41) transform√?¬© en b√?¬Ętiment d'essai √?¬† partir de 1945. Le croiseur USS Boston (CA-69) remis en service le 1er novembre 1955 sous l'immatriculation CAG-1 devient le premier b√?¬Ętiment op√?¬©rationnel √?¬† √?¬™tre arm√?¬© de missiles guid√?¬©s, sa tourelle arri√?¬®re de 203 mm ayant √?¬©t√?¬© remplac√?¬©e par deux rampes doubles de Terrier (SAM-N-7).

Le cuirass√?¬© USS Mississippi servant de b√?¬Ętiment d'essai sous l'immatriculation AG-128, tirant un missile SAM-N-7 Terrier entre 1953 et 1955.

L'√?¬®re nucl√?¬©aire | modifier le code

20 janvier 1955, premi√?¬®re sortie en mer d'un bateau fonctionnant avec un r√?¬©acteur nucl√?¬©aire.
Article d√?¬©taill√?¬© : Propulsion nucl√?¬©aire navale.

La marine s'int√?¬©resse d√?¬®s 1946 √?¬† l'√?¬©nergie de propulsion fournie par un r√?¬©acteur nucl√?¬©aire, permettant de se passer d'un combustible volumineux et lourd, et dotant le bateau ainsi √?¬©quip√?¬© d'une propulsion nucl√?¬©aire navale d'une autonomie quasi-illimit√?¬©e. Des physiciens (tel Philip Abelson) ayant particip√?¬© au projet Manhattan d√?¬©veloppent alors cette nouvelle technologie. Sous la conduite de l'amiral Hyman Rickover, les √?¬?tats-Unis se lancent en 1949 dans un programme qui permet d√?¬®s 1954 le lancement du sous-marin USS Nautilus (SSN-571).

La grande √?¬©tape suivante est la construction d'un porte-avions nucl√?¬©aire : l'USS Enterprise (CVN-65). Sa quille est pos√?¬©e le 4 f√?¬©vrier 1958 et il entre en service le 25 novembre 1961. Mais le premier b√?¬Ętiment de surface nucl√?¬©aire est le USS Long Beach (CGN-9) dont la quille est pos√?¬©e le 2 d√?¬©cembre 1957 dans le chantier naval Fore River de Quincy pour une mise en service le 9 septembre 1961. Il est le prototype des escorteurs √?¬† propulsion nucl√?¬©aire de la marine am√?¬©ricaine (et pas seulement pour la propulsion, puisqu'il porte la passerelle du futur Enterprise) dont l'armement principal sera d√?¬©sormais compos√?¬© d'engins guid√?¬©s. √?¬? son entr√?¬©e en service, son armement antia√?¬©rien est compos√?¬© de missiles SAM-N-6 Talos (une rampe double - 40 missiles de 96 km de port√?¬©e) ainsi que de missiles Terrier (deux rampes doubles - 240 missiles de 32 km de port√?¬©e). Son armement anti-sous-marin se composet d'un lanceur ASROC.

Une petite s√?¬©rie de b√?¬Ętiments d'escorte, croiseurs et grands destroyers, √?¬† propulsion nucl√?¬©aire, allait suivre :

  • le USS Bainbridge (CGN-25), nomenclature d'origine DLGN-25, construit √?¬©galement au chantier naval Fore River de Quincy et entr√?¬© en service en 1962 : il s'agit de la dixi√?¬®me fr√?¬©gate (Destroyer Leader) de la classe Leahy (en), mais √?¬† propulsion nucl√?¬©aire ; comme les neuf autres fr√?¬©gates, elle est arm√?¬©e de deux rampes doubles de Terrier (80 missiles en tout) et d'un lanceur de missiles de lutte anti sous-marine RUR-5 ASROC.
  • Le DLGN 35 Truxtun (1964) : c'est la dixi√?¬®me fr√?¬©gate (Destroyer Leader) de la classe Belknap, mais √?¬† propulsion nucl√?¬©aire ; avec pour armement antia√?¬©rien des engins guid√?¬©s (une rampe double de Terrier) et pour armement ASM, un lanceur ASROC.
  • Les DLGN 36 California (1974) et DLGN 37 South Carolina (1975) : il s'agit de la premi√?¬®re s√?¬©rie de croiseurs nucl√?¬©aires (en), d√?¬©signation retenue en 1975 pour ces bateaux d√?¬©pla√?¬ßant 10 600 t. , bien que la s√?¬©rie soit limit√?¬©e √?¬† deux unit√?¬©s. Si son armement principal est toujours constitu√?¬© par des missiles Terrier, ils ne sont plus lanc√?¬©s que par deux rampes simples. Le lanceur d'engin anti-sous-marin ASROC est toujours pr√?¬©sent.
  • Les CGN-38 √?¬† 42 (Virginia, Texas, Mississippi, Arkansas, et un dernier, ni nomm√?¬©, ni construit) de la classe Virginia. Lanc√?¬©s entre 1976 et 1980, ces croiseurs sont une am√?¬©lioration de la classe California. Ils portent deux rampes doubles de missiles RIM-24 Tartar/Standard MR.

L'US Navy rencontre des difficult√?¬©s √?¬† d√?¬©velopper une flotte d'escorteurs oc√?¬©aniques √?¬† propulsion nucl√?¬©aire. Du c√?¬īt√?¬© des b√?¬Ętiments de surface, il y a en effet un certain blocage dans ce mode de propulsion. Par exemple, jusqu'en 1975, l'Enterprise sera le premier et le seul porte-avions nucl√?¬©aire. Face aux co√?¬Ľts de construction et de mise en √?¬?uvre, la marine am√?¬©ricaine revient √?¬† la propulsion classique pour ses deux porte-avions suivant. Le deuxi√?¬®me porte-avions √?¬† propulsion nucl√?¬©aire, l'USS Nimitz (CVN-68), n'est mis en chantier qu'en 1968, pour n'entrer en service qu'en 1975. Du c√?¬īt√?¬© des b√?¬Ętiments d'escorte, il faut remarquer que, bien souvent, il s'agit de micro-s√?¬©rie (deux ou quatre unit√?¬©s) tandis que les Bainbridge et Truxtun n'auront pas de suite. Tous ces grands b√?¬Ętiments d'escorte √?¬† propulsion nucl√?¬©aire seront retir√?¬©s du service dans les ann√?¬©es 1990 et, hormis les portes-avions, il n'y aura plus, dans les ann√?¬©es 2010, d'autres b√?¬Ętiments de surface √?¬† propulsion nucl√?¬©aire.

Dans le domaine des sous-marins en revanche, le sous-marin nucl√?¬©aire conna√?¬ģtra un vif succ√?¬®s et, depuis le retrait de service du USS Blueback (SS-581), le 1er octobre 1990, la totalit√?¬© des sous-marins de combat des √?¬?tats-Unis est √?¬† propulsion nucl√?¬©aire.

En juillet 2007, un total de 200 sous-marins, de 23 porte-avions et croiseurs et un navire marchand (le NS Savannah) √?¬† propulsion nucl√?¬©aire auront √?¬©t√?¬© construits aux √?¬?tats-Unis.

Lors du retrait de service de ces b√?¬Ętiments, leur d√?¬©mant√?¬®lement nucl√?¬©aire s'effectue au Puget Sound Naval Shipyard and Intermediate Maintenance Facility (en), √?¬† Bremerton (Washington).

La guerre du Vi√?¬™t Nam (1965-1973) | modifier le code

Articles d√?¬©taill√?¬©s : Guerre du Vi√?¬™t Nam et Incidents du golfe du Tonkin.
Un monitor de la Mobile Riverine Force monitor utilisant du napalm.

En 1966 et 1968, l'USS Long Beach fut d√?¬©ploy√?¬© pendant la guerre du Vi√?¬™t Nam, principalement en piquet Radar, ou il guida de nombreux raids. Ce fut √?¬©galement la premi√?¬®re utilisation du missile √?¬† longue port√?¬©e RIM-8 Talos en op√?¬©ration, o√?¬Ļ le CGN-9 Long Beach abattit 2 Migs. l'USS Chicago fut lui aussi cr√?¬©dit√?¬© d'un Mig.

Brown-water navy | modifier le code

Pour assurer ses missions au Vi√?¬™t Nam parcourue par de nombreux cours d'eau, la marine am√?¬©ricaine mit sur pied une nombreuse marine fluviale baptis√?¬© Brown-water navy reprenant le concept des Dinassaut de la marine fran√?¬ßaise durant la guerre d'Indochine.

La majorit√?¬© de cette flotte √?¬©tait englob√?¬© dans la Mobile Riverine Force (en) bas√?¬© √?¬† T√?¬Ęn An dans la province du Long An qui appuy√?¬© par une brigade de la 9e division d'infanterie am√?¬©ricaine et une unit√?¬© d'h√?¬©licopt√?¬®re patrouillait dans les principales rivi√?¬®res du delta du M√?¬©kong, et le d√?¬©ploiement de troupes et de bateaux, dans les op√?¬©rations d'assaut en profondeur dans les plus √?¬©troit ruisseaux et canaux.

Les porte-avions durant la guerre du Vi√?¬™t Nam | modifier le code
Les incidents du golfe du Tonkin, durant lesquels 3 canonni√?¬®res nord-vietnamiennes attaquent le destroyer USS Maddox (en), marquent le d√?¬©but du conflit (2 ao√?¬Ľt 1964)
Un AD Skyraider au catapultage de l'USS Constellation aux premiers jours du conflit (10 septembre 1964)
L'USS Ticonderoga se ravitaillant en mer au large du Vi√?¬™t Nam
Un F-4J Phantom survolant l√ʬ?¬?USS Constellation
Stock de bombes Mk 82 de 225 kg √?¬† bord du USS Kitty Hawk (p√?¬©riode 1969/1970).
Trois F-4 Phantom de l√ʬ?¬?USS Midway et 3 A-7C Corsair II de l√ʬ?¬?USS America larguent des bombes guid√?¬©es (mars 1973)
Lutte contre le feu apr√?¬®s une explosion sur l'USS Forrestal (29 juillet 1967)

Au d√?¬©but des hostilit√?¬©s, l√ʬ?¬?US Navy dispose de 16 porte-avions et de 10 autres qui ont √?¬©t√?¬© convertis pour la lutte anti-sous-marine (ASM). Les b√?¬Ętiments de la Septi√?¬®me flotte am√?¬©ricaine qui participent au conflit sont un m√?¬©lange de porte-avions modernis√?¬©s de classes Essex (USS Intrepid, USS Ticonderoga, USS Hancock, USS Bon Homme Richard, USS Oriskany, USS Shangri-La) et Midway (USS Midway, USS Franklin D. Roosevelt, USS Coral Sea), comme les porte-avions r√?¬©cents de classes Forrestal (USS Forrestal, USS Saratoga, USS Ranger, USS Independence) et Kitty Hawk (USS Kitty Hawk, USS Constellation, USS America) ou l'USS Enterprise √?¬† propulsion nucl√?¬©aire42. Avant m√?¬™me que les porte-avions soient engag√?¬©s officiellement, un RF-8 Crusader de reconnaissance est abattu le 6 juin 1964 au-dessus du Laos. Le pilote est captur√?¬© mais r√?¬©ussit √?¬† s√ʬ?¬?√?¬©vader. Le 2 ao√?¬Ľt, 3 canonni√?¬®res nord-vietnamiennes attaquent le destroyer USS Maddox (en) dans les eaux internationales du golfe du Tonkin. Deux jours plus tard, le Maddox et l√ʬ?¬?USS Turner Joy (en) auraient √?¬©t√?¬© √?¬† nouveau attaqu√?¬©s43, par les m√?¬™mes canonni√?¬®res. En repr√?¬©sailles, le 5 ao√?¬Ľt, 60 avions des USS Ticonderoga et Constellation bombardent √?¬† Vinh les installations c√?¬īti√?¬®res de la R√?¬©publique d√?¬©mocratique du Vi√?¬™t Nam (ou Nord-Vi√?¬™t Nam), soutenue mat√?¬©riellement par le bloc de l'Est et la R√?¬©publique populaire de Chine (op√?¬©ration Pierce Arrow). √?¬? la suite des incidents du golfe du Tonkin, le Congr√?¬®s des √?¬?tats-Unis approuve la r√?¬©solution du golfe du Tonkin le 7 ao√?¬Ľt 1964, qui offre au pr√?¬©sident Lyndon Johnson la possibilit√?¬© de √?¬ę prendre toutes mesures n√?¬©cessaires pour faire √?¬©chec au communisme √?¬Ľ44. De bien des fa√?¬ßons, l√ʬ?¬?utilisation des porte-avions au Vi√?¬™t Nam est similaire √?¬† celle durant la guerre de Cor√?¬©e. Dans les deux cas, l√ʬ?¬?aviation embarqu√?¬©e est utilis√?¬©e pour des missions de close air support et d√ʬ?¬?interdiction des lignes de ravitaillement. De m√?¬™me, dans les deux conflits, des restrictions sont plac√?¬©es sur les cibles pouvant √?¬™tre attaqu√?¬©es, si bien qu√ʬ?¬?au Vi√?¬™t Nam, la puissance a√?¬©rienne (bas√?¬©e sur porte-avions ou √?¬† terre) est ineffective : de 1965 √?¬† 1968, H√?¬† N√°¬Ľ¬?i et le port d√ʬ?¬?H√°¬ļ¬£i Ph√?¬≤ng sont intouchables. De plus, la plupart des bases a√?¬©riennes nord-vietnamiennes ne sont pas attaqu√?¬©es avant avril 1967. Les sites de missiles sol-air diss√?¬©min√?¬©s dans des zones civiles sont hors-limites jusqu√ʬ?¬?en 1968, tout comme une zone tampon de 45 km le long de la fronti√?¬®re Nord-Vi√?¬™t Nam-Chine. Le 13 f√?¬©vrier 1965, le pr√?¬©sident Lyndon Johnson autorise le d√?¬©but de l'op√?¬©ration Rolling Thunder sur des cibles au Nord-Vi√?¬™t Nam. Les premi√?¬®res attaques Rolling Thunder ont lieu le 1er mars mais sont suspendues le 13 mai pour reprendre 5 jours plus tard. L√ʬ?¬?intention de d√?¬©marrer des n√?¬©gociations de paix entra√?¬ģne un nouvel arr√?¬™t le 25 d√?¬©cembre, mais les campagnes de bombardement reprennent le 31 janvier 1966 avec des arr√?¬™ts jusqu√ʬ?¬?√?¬† la fin 1972. Rolling Thunder est un √?¬©chec et n√ʬ?¬?a que pour effet de donner le temps aux troupes communistes de ravitailler leurs troupes. Rolling Thunder est suivie de l√ʬ?¬?op√?¬©ration Linebacker du 9 mai au 22 octobre 1972 puis de l'op√?¬©ration Linebacker II du 18 au 29 d√?¬©cembre 1972 Pour les missions de bombardement, le Nord-Vi√?¬™t Nam est divis√?¬© en 7 zones : les zones II, III, IV, and VI-B, le long des c√?¬ītes nord-vietnamiennes sur le golfe du Tonkin sont assign√?¬©es √?¬† l√ʬ?¬?US Navy. Deux zones de mouillage des porte-avions sont cr√?¬©√?¬©es en 1965 : √?¬ę Yankee Station √?¬Ľ, au nord et √?¬ę Dixie Station √?¬Ľ, au sud, destin√?¬©e au soutien des troupes au sol au Sud-Vi√?¬™t Nam. La guerre du Vi√?¬™t Nam ne conna√?¬ģt pas d√ʬ?¬?engagements a√?¬©riens majeurs, √?¬† la diff√?¬©rence de la Seconde Guerre mondiale, ni d√ʬ?¬?importantes attaques comme durant la guerre de Cor√?¬©e. Les plus significatifs mettant en sc√?¬®ne l√ʬ?¬?a√?¬©ronavale sont les suivants : le 9 avril 1965, un F-4 Phantom du Constellation abat un MiG-17 Fresco chinois au sud d√ʬ?¬?Hainan, puis est lui-m√?¬™me abattu, vraisemblablement par un tir ami de AIM-7 Sparrow45. Le 15 avril 1965, l√ʬ?¬?aviation embarqu√?¬©e bombarde des positions Vi√°¬Ľ¬?t C√°¬Ľ¬?ng au Sud-Vi√?¬™t Nam. Lors du 1er engagement a√?¬©rien important du conflit, 2 F-4 Phantom du Midway abattent 2 MiG-17 le 17 juin 1965 de l'arm√?¬©e populaire vietnamienne46. Les premi√?¬®res attaques lanc√?¬©es contre la zone VI, √?¬† H√?¬† N√°¬Ľ¬?i et H√°¬ļ¬£i Ph√?¬≤ng a lieu en septembre 1965. La premi√?¬®re mission Iron Hand r√?¬©ussite contre des batteries de missiles air-sol a lieu le 17 octobre 1965. Le 19 avril 1966, l√ʬ?¬?aviation embarqu√?¬©e attaque le port de Cam Pha, √?¬† 45 km de la fronti√?¬®re chinoise. Le 29 juin 1966, 46 avions des Constellation et Ranger attaquent des raffineries de p√?¬©trole autour d√ʬ?¬?H√?¬† N√°¬Ľ¬?i et H√°¬ļ¬£i Ph√?¬≤ng. La 1re attaque d√ʬ?¬?une base a√?¬©rienne nord-vietnamienne a lieu √?¬† Kep (Cambodge) le 27 avril 1967. Des cibles militaires sont attaqu√?¬©es la 1re fois au centre d√ʬ?¬?H√?¬† N√°¬Ľ¬?i le 20 mai 1967. Le 28 mars 1970, un F-4 Phantom du Constellation abat un MiG-21. En raison d√ʬ?¬?une activit√?¬© a√?¬©rienne r√?¬©duite au-dessus de lu Nord-Vi√?¬™t Nam, il s√ʬ?¬?agit de la seule bataille durant la p√?¬©riode 1969-1971. Le 10 mai 1972, le plus important engagement a√?¬©rien du conflit a lieu. Un F-4J Phantom surnomm√?¬© "Showtime 100" du Constellation abat 3 MiG-17, faisant de leurs 2 pilotes les seuls as du conflit pour avoir descendu 5 ou plus avions ennemis47. Le m√?¬™me jour, les pilotes de F-4J Phantom de l√ʬ?¬?US Air Force abattent 3 autres MiG. Le 12 janvier 1973, un F-4J Phantom du Midway gagne la 61e et derni√?¬®re bataille a√?¬©rienne du conflit (contre un MiG-17)48. Si les porte-avions am√?¬©ricains n'eurent pas √?¬† subir d'attaques, des accidents endommagent 3 b√?¬Ętiments, causant plusieurs morts. L'accident de l'USS Oriskany a lieu le 26 octobre 1966 lorsqu'un feu d'un leurre au magn√?¬©sium se d√?¬©clenche dans le hangar du porte-avions, naviguant alors au sud de la mer de Chine[Laquelle ?], causant 44 morts. Un autre incendie, sur le Forrestal se d√?¬©clenche sur son pont d'envol le 29 juillet 1967 et touche les munitions. Au bout de 8 heures, le bilan est lourd : 132 morts, 2 disparus et 62 bless√?¬©s. Le 14 janvier 1969, √?¬† bord de l'USS Enterprise, une roquette Mk-32 Zuni explose, tuant 27 marins, en blessant 34 et d√?¬©truisant 15 avions. L'Enterprise est r√?¬©par√?¬© √?¬† temps pour participer en avril 1975 √?¬† l'√?¬©vacuation a√?¬©rienne de Sa√?¬Įgon.

Les ann√?¬©es 1980 | modifier le code

Apr√?¬®s les coupes dans le budget de la D√?¬©fense apr√?¬®s la fin du conflit vietnaniem, l'administration Reagan d√?¬©cide de renforcer les forces arm√?¬©es des √?¬?tats-Unis et pr√?¬©voit une Marine de 600 navires.

L'invasion de la Grenade en 1983 vit la premi√?¬®re grande op√?¬©ration militaire am√?¬©ricaine depuis 1975 et le dernier d√?¬©barquement de vive force de grande envergure avec l'appui d'un groupe a√?¬©ronaval et d'un amphibie transportant une unit√?¬© de marines.

On assista durant la guerre Iran-Irak √?¬† plusieurs accrochages entre la marine am√?¬©ricaine et la marine iranienne dont le plus spectaculaire fut la bataille des plates-formes p√?¬©troli√?¬®res Sassan et Sirri le 18 avril 1988.

Situation en 2006 et prospectives pour les ann√?¬©es 2010 | modifier le code

Le nombre de navires de combat est en diminution constante apr√?¬®s l'apog√?¬©e de la Seconde Guerre mondiale o√?¬Ļ l'US Navy compta fin 1945 pas moins de 95 porte-avions mais la Marine des √?¬?tats-Unis reste de tr√?¬®s loin la premi√?¬®re du monde apr√?¬®s avoir durant la guerre froide √?¬©t√?¬© talonn√?¬©e par la Marine sovi√?¬©tique. Dans le cadre d'√?¬©conomies budg√?¬©taires demand√?¬©es par l'administration Clinton, le nombre de b√?¬Ętiments de combat, amphibies et de soutien a √?¬©t√?¬© r√?¬©duit √?¬† 300 en 2000 au lieu des 450 pr√?¬©vus par l'administration Bush p√?¬®re en 1992, d√?¬©j√?¬† r√?¬©duite sur les 600 pr√?¬©vus par l'administration de Reagan en 1981.

Groupe a√?¬©ronaval de l√ʬ?¬?USS Abraham Lincoln en 2000

Les op√?¬©rations majeures en cours des forces am√?¬©ricaines dans la guerre contre le terrorisme depuis le d√?¬©but du XXIe si√?¬®cle atteignant des co√?¬Ľts consid√?¬©rables, cela a des cons√?¬©quences sur les programmes de renouvellement de la flotte.

En effet, elle est pass√?¬©e en 2006 sous le seuil des 260 navires de guerre alors qu√ʬ?¬?elle alignait 568 unit√?¬©s en 1987. Pour stopper cette d√?¬©flation, l√ʬ?¬?US Navy compte se doter de 32 nouveaux navires en plus des navires normalement pr√?¬©vus, pour compenser les retraits, ce qui para√?¬ģt douteux dans les conditions actuelles. Tous les programmes d√ʬ?¬?√?¬©quipement ont pris de 1 √?¬† 3 ans de retard.

Selon l√ʬ?¬?√?¬©dition 2006 de Flottes de combat, il appara√?¬ģt probable qu√ʬ?¬?√?¬† partir de 2012/2013, la Marine ne puisse conserver son format actuel de 12 super porte-avions de plus de 100 000 t et qu√ʬ?¬?il sera r√?¬©duit √?¬† 10 unit√?¬©s. M√?¬™me constat au sujet de ses 12 grands porte-h√?¬©licopt√?¬®res d√ʬ?¬?assaut de 40 000 t qui seraient aussi r√?¬©duit √?¬† 10 √?¬† partir de 2011.

Le Fleet Response Plan oblige depuis mai 2003 √?¬† ce qu'au moins 6 groupes a√?¬©ronavals sur les 12 alors disponible soient pr√?¬™ts √?¬† appareiller √?¬† tout moment, en l'espace de 30 jours maximum, et que deux autres soient pr√?¬™ts √?¬† appareiller en l'espace de 90 jours. Auparavant, les groupes a√?¬©ronavals appareillaient √?¬† intervalles r√?¬©guliers, et chaque d√?¬©ploiement avait une dur√?¬©e fix√?¬©e de 6 mois (le d√?¬©ploiement des forces √?¬©tait donc enti√?¬®rement pr√?¬©visible). Si cette organisation √?¬©tait efficace durant la guerre froide, elle n'est aujourd'hui plus d'actualit√?¬©.

Au niveau a√?¬©ronaval, les derniers F-14 Tomcat ont √?¬©t√?¬© retir√?¬©s du service et remplac√?¬©s par les F/A-18E/F Super Hornet, √?¬©volution du Hornet, qui avec celui-ci composeront la totalit√?¬© des avions de combat de la flotte. Une √?¬©volution de ce dernier est en cours de mise au point pour remplacer les avions de guerre √?¬©lectronique EA-6B Prowler qui verront n√?¬©anmoins leur vie prolong√?¬©e jusqu√ʬ?¬?en 2012/2015 ; cette standardisation devrait permettre d√ʬ?¬?effectuer de grosses √?¬©conomies de logistique et d√ʬ?¬?entra√?¬ģnement des pilotes et m√?¬©caniciens. Les convertibles MV-22-A Osprey commencent √?¬† entrer lentement en service sur les navires d√ʬ?¬?assaut. Le programme du F-35 prend beaucoup de retard et risque de n√ʬ?¬?√?¬™tre op√?¬©rationnel qu√ʬ?¬?en 2014, ce qui va poser probl√?¬®me √?¬† l√ʬ?¬?USMC dont les derniers AV-8B Harrier II seront retir√?¬©s du service √?¬† la m√?¬™me √?¬©poque.

Dans la cat√?¬©gorie des croiseurs, apr√?¬®s le retrait des cinq premiers exemplaires non modernis√?¬©s de la classe USS Ticonderoga, la situation doit rester stable avec vingt-deux unit√?¬©s dont plusieurs sont √?¬©quip√?¬©s √?¬† partir de 2006 de missiles anti-missile balistique dans le cadre de la Missile Defense.

Pour compenser le retard du programme des grands destroyers futuristes de la classe Zumwalt qui √?¬† l√ʬ?¬?origine devait compter 30 unit√?¬©s et se limitera finalement √?¬† 3 exemplaires en raison du co√?¬Ľt √?¬©norme de ces navires (2,3 milliards de dollars l√ʬ?¬?unit√?¬©) et qui devaient en principe remplacer les classe Spruance dont les derniers ont √?¬©t√?¬© d√?¬©sarm√?¬©s en 2005, l√ʬ?¬?US Navy a command√?¬© plusieurs Arleigh Burke suppl√?¬©mentaires. Cette classe comprendra donc finalement 70 unit√?¬©s (28 Flight I et II, 34 Flight IIA, 8 Flight III).

Le programme de fr√?¬©gates furtive Littoral combat ship destin√?¬© √?¬† remplacer les derni√?¬®res fr√?¬©gates classe Oliver H. Perry a pris aussi du retard et il est peu probable que les 56 unit√?¬©s pr√?¬©vues soient construites. 2 LCS flight 0 du projet Lockeed Martin et 2 LCS flight 0 du projet General Dynamics aurait d√?¬Ľ √?¬™tre construites mais des probl√?¬®mes de d√?¬©passement de co√?¬Ľt ont fait stopper tempor√?¬©rement le chantier du troisi√?¬®me exemplaire et en fin 2008 que le mod√?¬®le d√?¬©finitivement choisi n'est toujours pas arr√?¬™t√?¬©.

Le programme des grands LPD de classe San Antonio a pris 3 ans de retard, alors que 12 transports de troupes devaient √?¬™tre livr√?¬©s entre 2003 et 2010, on ne verra finalement que 9 navires entrer en service en 2006 et 2010.

Le nombre de sous-marins nucl√?¬©aires d'attaque sera r√?¬©duit √?¬† 48 unit√?¬©s (au lieu de 54). La classe Virginia, qui devait comprendre entre 15 et 30 unit√?¬©s, a √?¬©t√?¬© command√?¬©e, en janvier 2008, a 18 exemplaires. Le congr√?¬®s am√?¬©ricain cherche √?¬† augmenter la cadence pour atteindre les deux par an.

Les 14 SNLE de la classe Ohio arm√?¬©s de 24 missiles Trident II seront encore th√?¬©oriquement en service dans les ann√?¬©es 2010 tandis que les 4 SSGN ex-SNLE de la m√?¬™me classe dont le premier est op√?¬©rationnel depuis 2006 apporte une puissance de feu consid√?¬©rable et un soutien aux forces sp√?¬©ciales qui sera sans doute appr√?¬©ci√?¬© par les √?¬©tats-majors int√?¬©ress√?¬©s.

Fin 2007, l√ʬ?¬?US Navy a publi√?¬© un document de travail du vice-amiral John Morgan, √?¬ę Three Futures, One Navy, A Portfolio Analysis √?¬Ľ, qui propose trois sc√?¬©narios renfor√?¬ßant les capacit√?¬©s amphibies (d√?¬®s lors que les LHD √?¬† pont continu sont dot√?¬©s du F-35B) au d√?¬©triment des porte-avions :

√ʬ?¬? une flotte √?¬† 263 navires (dont 12 porte-avions et 13 LHD) destin√?¬©e √?¬† combattre un adversaire d√ʬ?¬?√?¬©gale puissance ;
√ʬ?¬? une shaping force √?¬† 534 navires (dont 6 porte-avions et 24 LHD) adapt√?¬©e aux op√?¬©rations de coalition (la 1000-ships Navy) ;
√ʬ?¬? une balanced force √?¬† 474 navires (dont 9 porte-avions et 23 LHD), destin√?¬©e √?¬† remplacer l√ʬ?¬?actuel plan de construction navale sur 30 ans (2008-2037) √?¬† 313 navires comprenant 11 √?¬† 12 porte-avions et 31 LHD49,50.

En 2012, la marine joue un r√?¬īle important dans la d√?¬©fense antimissile des √?¬?tats-Unis avec 26 navires Aegis √?¬† capacit√?¬© ABM, un 27e est pr√?¬©vu en 2012. Huit sont d√?¬©ploy√?¬©s par la seconde flotte, huit par la troisi√?¬®me flotte, trois par la cinqui√?¬®me flotte, deux par la sixi√?¬®me flotte, cinq par le septi√?¬®me flotte51.

Il est annonc√?¬© √?¬† cette date qu√ʬ?¬?en 2020, 60 pour cent de la flotte sera d√?¬©ploy√?¬© dans la zone Asie-Pacifique contre alors 50 pour cent dans l√ʬ?¬?Atlantique et 50 pour cent pour le Pacifique.

En mai 2013, sur les 283 navires et sous-marins de l'US Navy, 101 sont en permanence d√?¬©ploy√?¬©s, dont 52 en moyenne dans le Pacifique occidental. 42 des 52 navires qui sillonnent en permanence le Pacifique ont leur port d'attache √?¬† Yokosuka, √?¬† Guam, et depuis le d√?¬©but des ann√?¬©es 2000 a Singapour52.

Format pour les ann√?¬©es 2011-2015 | modifier le code

L'examen quadriennal de la d√?¬©fense 2010 (Quadrennial Defense Review (en)) publi√?¬© le 1er f√?¬©vrier 2010 donne entre autres le format alors pr√?¬©vue des forces pour la p√?¬©riode 2011-201553. Voici les pr√?¬©visions pour l'US Navy mais celle ci ont √?¬©volu√?¬© √?¬† la baisse depuis :

  • 10 - 11 porte-avions
  • 10 escadres a√?¬©riennes embarqu√?¬©es
  • 84 √ʬ?¬? 88 grands b√?¬Ętiments de surface, y compris de 21 √?¬† 32 b√?¬Ętiments de surface adapt√?¬©s √?¬† la d√?¬©fense contre les missiles balistiques
  • 14 √ʬ?¬? 28 petits b√?¬Ętiments de surface (+ 14 chasseurs de mines)
  • 29 √ʬ?¬? 31 navires d√ʬ?¬?assaut amphibie
  • 53 √ʬ?¬? 55 sous-marins d√ʬ?¬?attaque
  • 14 sous-marins lanceurs d√ʬ?¬?engins
  • Aegis Ashore (SM-3 bas√?¬© √?¬† terre)
  • 126 √ʬ?¬? 171 a√?¬©ronefs de renseignement, surveillance et reconnaissance et de guerre √?¬©lectronique bas√?¬©s √?¬† terre (avec ou sans pilote)
  • 3 escadrilles de pr√?¬©positionnement maritime
  • 30 √ʬ?¬? 33 b√?¬Ętiments de soutien logistique de combat (+1 plateforme d√ʬ?¬?atterrissage mobile)
  • 17 √ʬ?¬? 25 navires de commandement et de soutien (dont JHSV, 3 T-AKE, 1 MLP)
  • 51 navires rouliers de transport strat√?¬©gique par mer

Perspectives pour 2040 | modifier le code

D√?¬©but 2010, la marine pr√?¬©sente au Congr√?¬®s des √?¬?tats-Unis un nouveau plan de d√?¬©veloppement √?¬† 30 ans, qui comprend de profondes √?¬©volutions par rapport aux derni√?¬®res pr√?¬©visions de 2005 et tient compte de l'orientation de l'administration Obama. L'objectif est de disposer de 301 b√?¬Ętiments en 2040.

La flotte de porte-avions devrait √?¬™tre √?¬† cette date de 10 unit√?¬©s ; 12 SNLE de nouvelle g√?¬©n√?¬©ration arm√?¬©s de 16 missiles strat√?¬©giques devraient remplacer les 14 Ohio.

Selon le plan de construction actuel, le nombre de sous-marins d√ʬ?¬?attaque va passer en dessous des 48 sous-marins exig√?¬©s en 2022 et conna√?¬ģtre un minimum de 41 en 2028. La p√?¬©nurie va se poursuivre jusqu√ʬ?¬?en 203454.

Seul 3 classe Zumwalt seront en service et priorit√?¬© est donn√?¬© aux destroyers Arleigh Burke dont un minimum de 70 seront construits et au programme Littoral combat ship qui devrait comprendre 66 unit√?¬©s contre 55 pr√?¬©c√?¬©demment.

Le projet CG(X) (en) de nouveau croiseur devant remplacer les Ticondegora n'est plus √?¬† l'ordre du jour et les 2 b√?¬Ętiments de commandement de la classe Blue Ridge (en) ne seront pas remplac√?¬©s apr√?¬®s leur retrait pr√?¬©vu en 2029.

Les porte-h√?¬©licopt√?¬®res d'assaut et les transports de chalands de d√?¬©barquement doivent √?¬™tre au minimum de 33 unit√?¬©s pour assurer la projection de deux brigades de Marines. 23 Joint High Speed Vessel (en) (JHSV), navires rapides de transports de troupes avec un potentiel de capacit√?¬©s suppl√?¬©mentaires devraient √?¬™tre construit, le premier √?¬©tant le Fortitude (JHSV 1) (en)55.

Concernant les navires de soutien, le plan pr√?¬©voit une standardisation autour de deux classes de navires, des ravitailleurs polyvalents du type T-AKE (dont fait partie la classe Lewis and Clark (en) et une nouvelle classe de p√?¬©troliers ravitailleurs √?¬† double coque : les T-AO(X).

Trois Maritime Prepositioning Squadrons, dot√?¬©s chacun d'un transporteur ravitailleur (T-AKE), une nouvelle plateforme de d√?¬©barquement et un navire roulier doivent √?¬™tre mit en place56.

Ordre de bataille | modifier le code

Au 1er janvier 200257 | modifier le code

B√?¬Ętiments de combat

Classe de navires Nombre Tonnage
SNLE (SSBN) 18 301 750 t
Sous-marin nucl√?¬©aire d'attaque (SSN) 54 331 140 t
Porte-avions nucl√?¬©aire CVN 9 662 120 t
porte-avions classique CV 3 180 860 t
croiseurs lance-missile CG 27 189 540 t
destroyers lance-missile DDG 35 236 040 t
destroyers DD 20 118 400 t
fr√?¬©gates lance-missiles FFG 34 101 615
patrouilleurs PC 13 3 900
dragueurs et chasseurs de mines MCM et MHC 26 25 630
b√?¬Ętiment de soutien pour la guerre des mines MCS 1 11 000
TOTAL 240 2 161 995 t

B√?¬Ętiments amphibies

Classe de navires Nombre Tonnage
b√?¬Ętiments de commandement 2 33 580 t
porte-h√?¬©licopt√?¬®res d'assaut (LHA et LHD) 12 323 210 t
transports de chalands de d√?¬©barquement (LPD et LSD) 26 268 630 t
b√?¬Ętiment de d√?¬©barquement de chars (LST) 1 4 970
TOTAL 41 630 390 t

B√?¬Ętiments de soutien logistique (sauf MSC et RRF)

Classe de navires Nombre Tonnage
AGF 2
AOE 8
ARS 4
AS 2
TOTAL 16 211 270 t

Tonnage globale de l'US Navy : 3 003 655 tonnes

Au 28 d√?¬©cembre 200958 | modifier le code

B√?¬Ętiments de combat

Classe de navires Nombre
Sous-marin nucl√?¬©aire lanceur d'engins SSBN 14
Sous-marin nucl√?¬©aire lanceur de missiles de croisi√?¬®re SSGN 4
Sous-marin nucl√?¬©aire d'attaque SSN 53
Porte-avions nucl√?¬©aire CVN 11
croiseurs lance-missile CG 22
destroyers lance-missile DDG 57
fr√?¬©gates lance-missiles FFG 30
Littoral combat ship LCS 1
Navire de guerre/soutien des mines 29
TOTAL 222

B√?¬Ętiments amphibies

Classe de navires Nombre
b√?¬Ętiments de commandement 2
porte-h√?¬©licopt√?¬®res d'assaut LHA et LHD 10
transports de chalands de d√?¬©barquement LPD et LSD 21
TOTAL 33

B√?¬Ętiments de soutien logistique (sauf MSC et RRF)

Classe de navires Nombre
AE 4
AFS 1
AKE 8
AO 14
AOE 4
TOTAL 31

D√?¬©ploiement des flottes entre 2008 et 2011 | modifier le code

Zone de responsabilit√?¬© des flottes am√?¬©ricaines entre 2008 et 2011.

Grades dans l√ʬ?¬?US Navy | modifier le code

Article d√?¬©taill√?¬© : Grades des forces arm√?¬©es des √?¬?tats-Unis.

Dans la culture | modifier le code

Notes et r√?¬©f√?¬©rences | modifier le code

Notes | modifier le code

  1. √ʬ?¬? 66 unit√?¬©s ont √?¬©t√?¬© perdus dont :
    • 43 perdus par l'action de l'arm√?¬©e imp√?¬©riale japonaise :
      • 12 coul√?¬© par l'aviation japonaise ;
      • 1 coul√?¬© au canon ;
      • 21 par grenadage ;
      • 1 par torpillage par un sous-marin japonais ;
      • 8 par mines ;
    • 5 port√?¬©s disparus en mission ;
    • 8 par fortune de mer soit 1 par collision et 7 par √?¬©chouage ;
    • 5 sabord√?¬©s ou coul√?¬©s comme cible ;
    • 5 coul√?¬©s lors de tir ami par avions ou navires am√?¬©ricains

R√?¬©f√?¬©rences | modifier le code

  1. √ʬ?¬? [PDF] (en) Active Duty Military Personnel Strengths by Regional Area and by Country, 30 septembre 2007
  2. √ʬ?¬? http://www.jamesmannartfarm.com/friesreb1.html
  3. √ʬ?¬? http://lesstaxing.blogspot.com/2006/12/history-of-taxes.html
  4. √ʬ?¬? (en) Texte du d√?¬©cret
  5. √ʬ?¬? Le monde cara√?¬Įbe: D√?¬©fis et dynamique. Tome II. G√?¬©opolitique, int√?¬©gration, par Christian Lerat, page 112 (contribution de Maria-Elena Orozco-Melgar, professeur √?¬† l'universit√?¬© de Bordeaux))
  6. √ʬ?¬? http://www.google.fr/#hl=fr&tbs=bks%3A1&q=quelques+1.500+%C2%ABpirates%C2%BB++trente-sept+pinasses&aq=f&aqi=&aql=&oq=&gs_rfai=&fp=28f1d4f9c5f1743e
  7. √ʬ?¬? Cara√?¬Įbes entre libert√?¬© et ind√?¬©pendance: r√?¬©flexions critiques autour d'un bicentenaire, 1802-2002, par Oruno D. Lara
  8. √ʬ?¬? M.. Jefferson's lost cause: land, farmers, slavery, and the Louisiana Purchase Par Roger G. Kennedy, page 181
  9. √ʬ?¬? http://www.drbilllong.com/LegalHistoryII/TaxII.html
  10. √ʬ?¬? (en) The Nation Divides, Joseph Eulo, 17 d√?¬©cembre 2008
  11. √ʬ?¬? Pierre Belperron, La guerre de S√?¬©cession (1861-1865), Librairie acad√?¬©mique Perrin,√ʬ?¬? 1973 (1re √?¬©d. 1947), 229 p.
  12. √ʬ?¬? Jules Trousset, Nouveau Dictionnaire encyclop√?¬©dique universel illustr√?¬©, 1886-1891
  13. √ʬ?¬? (en)US Secretary of the Navy Josephus Daniels' Official Report on the US Navy During Wartime, sur Source Records of the Great War, Vol. V, ed. Charles F. Horne, National Alumni,√ʬ?¬? 1923 (consult√?¬© le 29 avril 2012)
  14. √ʬ?¬? Vincent-Br√?¬©chignac, Les flottes de combat 1931,√ʬ?¬? D√?¬©cembre 1930, p. XXVIII
  15. √ʬ?¬? Y.H. Nouailhat, Les √?¬?tats-Unis 1898-1933 : L'av√?¬®nement d'une puissance mondiale, √?¬?ditions Richelieu, 1973
  16. √ʬ?¬? Moulin 2004, p. ??
  17. √ʬ?¬? (en) Michael Clodfelter, Warfare and Armed Conflicts - A Statistical Reference to Casualty and Other Figures, 1500-2000 2e √?¬©ditions, 2002, p. 481. (ISBN 0-7864-1204-6)
  18. √ʬ?¬? (en) Merchant Marine in World War I
  19. √ʬ?¬? History of United States Naval Operations in World War II: The Rising Sun in the Pacific, 1931-April 1942, Samuel Eliot Morison, University of Illinois Press, 2001, (ISBN 0-252-06973-0) p. 28
  20. √ʬ?¬? (en) Ship Building 1933-45 - Roosevelt, Franklin D., Global Security
  21. √ʬ?¬? Trial Wacht :Kingoro Hashimoto
  22. √ʬ?¬? (en) H. T. Lenton, Navies Of The Second World War : American Submarines, Doubleday & Co., Inc., Garden City, Royaume-Uni,√ʬ?¬? 1973 (ISBN 0385047614)
  23. √ʬ?¬? Jean-Jacques Antier, Les Combattants de la guerre sous-marine 1939-1945, √?¬?ditions Id√?¬©graf, Gen√?¬®ve, 1976, p. 184
  24. √ʬ?¬? Philippe Masson, Marines et Oc√?¬©ans, Imprimerie nationale, Paris, 1982
  25. √ʬ?¬? a, b et c au 30 juin de chaque ann√?¬©e, Moulin 2004, p. 386
  26. √ʬ?¬? Philippe Masson, La Puissance maritime et navale au XXe si√?¬®cle, Perrin, Paris, 2002, p. 245
  27. √ʬ?¬? Moulin 2004, p. 387
  28. √ʬ?¬? uboat.net - Allied Warships - Allied War Losses
  29. √ʬ?¬? Le Fanatique de l'aviation hors s√?¬©rie no 5, d√?¬©cembre 1996
  30. √ʬ?¬? (en) Paul H. Silverstone, US Warships of World War 2, Naval Institute Press,√ʬ?¬? juin 1989 (ISBN 978-0870217739)
  31. √ʬ?¬? Rapport √?¬ę Major Combatant Ships Added to United States Fleet, 7 December 1941 - 1 October 1945 √?¬Ľ lire en ligne
  32. √ʬ?¬? Pour 331 m√?¬®tres de longueur et 38 m√?¬®tres de large
  33. √ʬ?¬? Pour 296 m√?¬®tres de longueur et 34,4 m√?¬®tres de largeur
  34. √ʬ?¬? Philippe Masson, La Puissance maritime et navale au XXe si√?¬®cle, Perrin, 2002, p. 311
  35. √ʬ?¬? √?¬? propos de l'appui a√?¬©rien rapproch√?¬©, Harold K. Johnson, alors commandant le 8e r√?¬©giment de cavalerie, d√?¬©clare : √?¬ę Si vous le demandez, vous ne pouvez pas l√ʬ?¬?avoir. Si vous pouvez l√ʬ?¬?avoir, il n√ʬ?¬?arrive pas √?¬† vous localiser. S√ʬ?¬?il arrive √?¬† vous localiser, il ne peut identifier la cible. S√ʬ?¬?il peut identifier la cible, il ne parvient pas √?¬† la d√?¬©truire. Mais s√ʬ?¬?il arrive √?¬† d√?¬©truire la cible, il ne fait de toutes fa√?¬ßons pas de grands dommages √?¬Ľ, cit√?¬© par Clay Blair, The Forgotten War: America in Korea, 1950-1953, Time Books, New York, 1987, p. 577
  36. √ʬ?¬? En effet, le 1er novembre 1950, 6 MiG-15 de la force a√?¬©rienne chinoise traversent la fronti√?¬®re du fleuve Yalou entre la Cor√?¬©e du Nord et la R√?¬©publique populaire de Chine, ouvrant la voie au passage de troupes chinoises
  37. √ʬ?¬? John R. Bruning, Crimson Sky: The Air Battle for Korea, Potomac Books, Dulles, 1999 (ISBN 978-1-57488-158-5)
  38. √ʬ?¬? Encyclop√?¬©die de l'Aviation, √?¬?ditions Atlas
  39. √ʬ?¬? La Royal Australian Navy engage le Sydney du 30 septembre 1951 au 5 mai 1952 avec 38 avions selon le site Korean War lire en ligne
  40. √ʬ?¬? Contre 392 000 sorties pour les appareils de l√ʬ?¬?US Air Force
  41. √ʬ?¬? (en) U.S. Navy Ships: Sunk or Damaged in Action during the Korean Conflict, Naval History & Heritage Command, 1er avril 2004
  42. √ʬ?¬? Ordre de bataille des porte-avions et des escadrons embarqu√?¬©s am√?¬©ricains dans le Pacifique ouest et au Vi√?¬™t Nam (1964-1975) lire en ligne
  43. √ʬ?¬? Rapport de la National Security Agency d√?¬©classifi√?¬© le 30 novembre 2005 puis le 30 mai 2006 lire en ligne
  44. √ʬ?¬? Adresse du pr√?¬©sident Lyndon Johnson au Congr√?¬®s des √?¬?tats-Unis lire en ligne
  45. √ʬ?¬? David Donald et Jon Lake, McDonnell F-4 Phantom: Spirit in the Skies, AIRtime Publishing, Londres, 2002 (ISBN 1-880588-31-5)
  46. √ʬ?¬? Robert Dorr et Chris Bishop, Vietnam Air War Debrief, Aerospace Publishing, Londres, 1996 (ISBN 1-874023-78-6), p. 44
  47. √ʬ?¬? Robert Dorr et Chris Bishop, Vietnam Air War Debrief, Aerospace Publishing, Londres, 1996 (ISBN 1-874023-78-6), p. 188-189
  48. √ʬ?¬? Liste des victoires a√?¬©riennes par des pilotes de l√ʬ?¬?US Navy (1965-1973) lire en ligne
  49. √ʬ?¬? √?¬ę US Navy : quelle structure de force ? √?¬Ľ, dans D√?¬©fense & S√?¬©curit√?¬© Internationale (ISSN 1772-788X), no 34 (f√?¬©vrier 2008)
  50. √ʬ?¬? Rapport au Congr√?¬®s √?¬ę Navy Force Structure and Shipbuilding Plans: Background and Issues for Congress √?¬Ľ no RL32665 (12 juin 2007) lire en ligne
  51. √ʬ?¬? (en)Adam Entous, Julian E. Barnes, √?¬ę U.S. Plans New Asia Missile Defenses √?¬Ľ, sur The Wall Street Journal,√ʬ?¬? 23 ao√?¬Ľt 2012 2012 (consult√?¬© le 25 ao√?¬Ľt 2012)
  52. √ʬ?¬? L√ʬ?¬?US Navy va renforcer sa pr√?¬©sence dans le Pacifique, malgr√?¬© les coupes (chef d√ʬ?¬?√?¬©tat-major), sur Liberation,√ʬ?¬? 6 mai 2013 (consult√?¬© le 10 mai 2013)
  53. √ʬ?¬? [PDF] Examen quadriennal de la d√?¬©fense, sur http://www.defense.gov/, D√?¬©partement de la D√?¬©fense,√ʬ?¬? 1er f√?¬©vrier 2010 (consult√?¬© le 6 avril 2010)
  54. √ʬ?¬? (en) Longer deployments due to √ʬ?¬?sub gap√ʬ?¬?, Lance M. Bacon, Navy Times, 11 janvier 2010
  55. √ʬ?¬? (en) Joint High Speed Vessel - JHSV, US Navy
  56. √ʬ?¬? A quoi ressemblera l'US Navy en 2040 ?, Mer et Marine, 11 f√?¬©vrier 2010
  57. √ʬ?¬? 'Flottes de combat 2002'
  58. √ʬ?¬? Naval Vessel Register

Voir aussi | modifier le code

Sur les autres projets Wikimedia :

Sources et bibliographie | modifier le code

Articles connexes | modifier le code

Liens externes | modifier le code