DBB
Un article de Wikip√?¬©dia, l'encyclop√?¬©die libre.
Aller √?¬† : Navigation, rechercher
Rendez-vous spatial entre les vaisseaux Gemini 6A et Gemini 7

Un rendez-vous spatial, en astronautique, est une rencontre organis√?¬©e dans l'espace entre engins spatiaux, ou entre un engin spatial et un objet c√?¬©leste1 √?¬† une vitesse relative nulle ou tr√?¬®s faible. S'il s'agit d'un rendez-vous entre deux engins spatiaux habit√?¬©s et que ceux-ci s'amarrent l'un √?¬† l'autre, il peut y avoir mise en communication entre les espaces pressuris√?¬©s ce qui n√?¬©cessite de disposer d'un syst√?¬®me de sas √?¬©tanche.

Le rendez-vous spatial n√?¬©cessite de de r√?¬©aliser des man√?¬?uvres complexes qui doivent aboutir dans un minimum de temps sans trop entamer le peu d'ergols disponibles. La r√?¬©ussite d'un rendez-vous orbital passe notamment par le choix d'une fen√?¬™tre de lancement du vaisseau "chasseur" permettant de placer celui-ci dans un plan orbital proche de sa cible et par un calcul tr√?¬®s pr√?¬©cis des positions et vitesses des deux vaisseaux. La mise au point de la technique du rendez-vous orbital est effectu√?¬©e dans le cadre du programme Gemini. L'objectif de celui-ci est de permettre la r√?¬©alisation du rendez-vous en orbite lunaire n√?¬©cessaire √?¬† la r√?¬©ussite des missions du programme Apollo. Le premier rendez-vous orbital est celui de Walter M. Schirra √?¬† bord de Gemini 7 le 15 d√?¬©cembre 1965. Depuis cette date le rendez-vous spatial est r√?¬©guli√?¬®rement r√?¬©alis√?¬© en particulier dans le cadre d'op√?¬©rations de ravitaillement ou de rel√?¬®ve des √?¬©quipages des diff√?¬©rentes stations spatiales qui se sont succ√?¬©d√?¬© depuis les ann√?¬©es 1970. Alors que les sovi√?¬©tiques ont privil√?¬©gi√?¬© des techniques de rendez-vous automatiques plus complexes mais applicables √?¬† des engins sans √?¬©quipage, la NASA a d√?¬©cid√?¬© de confier aux √?¬©quipages une grande autonomie dans la r√?¬©alisation de ces man√?¬?uvres.

Historique | modifier le code

Peu de temps apr√?¬®s le premier vol d'un homme dans l'espace r√?¬©alis√?¬© par Youri Gagarine le 12 avril 1961 les responsables et ing√?¬©nieurs des deux puissances spatiales de l'√?¬©poque, l'Union sovi√?¬©tique et les √?¬?tats-Unis, constatent que la r√?¬©alisation d'un programme spatial ambitieux n√?¬©cessite la maitrise des techniques qui permettent √?¬† deux engins spatiaux de s'approcher l'un de l'autre pour s'amarrer. Cette technique devient en particulier incontournable pour l'agence spatiale am√?¬©ricaine, la NASA, lorsque celle-ci opte en novembre 1962 pour la solution du rendez-vous en orbite lunaire pour son programme Apollo. Dans ce sc√?¬©nario deux des trois membres d'√?¬©quipage descendent sur le sol lunaire dans un vaisseau sp√?¬©cialis√?¬©, le module lunaire Apollo, puis une fois leur mission achev√?¬©e, remonte en orbite √?¬† bord de ce module pour aller s'amarrer au vaisseau principal au terme d'une man√?¬?uvre de rendez-vous spatial. Cette solution a √?¬©t√?¬© adopt√?¬©e avec r√?¬©ticence par l'agence car l'√?¬©quipage pourrait √?¬™tre condamn√?¬© en cas d'erreur dans ses man√?¬?uvres compte tenu de la faible quantit√?¬© d'ergols carburant disponible pour r√?¬©aliser le rendez-vous. √?¬? la suite de cette d√?¬©cision le programme Gemini est lanc√?¬© pour mettre au point les techniques de rendez-vous spatial.

En 1962 puis en 1963, l'Union sovi√?¬©tique lance quasi simultan√?¬©ment une paire de vaisseaux spatiaux, Vostok 3 et 4 puis Vostok 5 et 6. Les lanceurs fonctionnent dans les deux cas √?¬† la perfection et les deux vaisseaux suivent une orbite presque identique qui leur permet de se rapprocher √?¬† 5 ou 6,5 km l'un de l'autre. Il ne s'agit pas l√?¬† encore d'un vrai rendez-vous spatial car les deux vaisseaux n'ont aucune capacit√?¬© de man√?¬?uvre et leur rapprochement r√?¬©sulte uniquement d'une parfaite synchronisation des deux lancements. Le vaisseau am√?¬©ricain Gemini dispose lui d'une propulsion permettant de man√?¬?uvrer dans l'espace. Le 3 juin 1965 l'astronaute am√?¬©ricain James McDivitt √?¬† bord de Gemini 4 tente la premi√?¬®re man√?¬?uvre de rendez-vous spatial. En utilisant ses moteurs-fus√?¬©es il essaie de se rapprocher du dernier √?¬©tage d'un lanceur Titan II qui √?¬©t√?¬© plac√?¬© en orbite peu auparavant et sert de vaisseau cible. Les astronautes de l'√?¬©poque sont recrut√?¬©s parmi les pilotes d'essais exp√?¬©riment√?¬©s et McDivitt utilise ses r√?¬©flexes d'aviateur pour r√?¬©aliser cette man√?¬?uvre. Mais les techniques de pilotage d'un avion ne sont pas adapt√?¬©es aux r√?¬®gles de la m√?¬©canique spatiale et il ne parvient pas √?¬† atteindre son objectif2.

Premier rendez-vous r√?¬©ussi | modifier le code

Le premier rendez-vous spatial r√?¬©ussi est r√?¬©alis√?¬© le 15 d√?¬©cembre 1965 par l'astronaute Walter M. Schirra √?¬† bord de Gemini 7 qui r√?¬©ussit √?¬† s'approcher √?¬† moins de 30 cm du vaisseau Gemini 6. Les deux engins spatiaux ne s'amarrent pas mais restent en formation en maintenant cette distance durant 20 minutes. Schirra d√?¬©clare plus tard : √?¬ę Quelqu'un m'a dit√ʬ?¬¶ si vous vous approchez de 5 km ce sera un rendez-vous. Or ce n'est l√?¬† que le d√?¬©but du travail ! Un rendez-vous n'est r√?¬©ussi que lorsque le d√?¬©placement relatif des deux v√?¬©hicules est nul et que la distance entre les deux engins a √?¬©t√?¬© r√?¬©duite √?¬† moins de 40 m√?¬®tres. Une fois cet objectif rempli, la man√?¬?uvre de rendez-vous rel√?¬®ve du simple maintien de position : vous pouvez jouer avec la distance comme si vous √?¬©tiez dans une automobile, un avion ou sur une planche √?¬† roulette. √?¬Ľ3

Premier amarrage | modifier le code

Le 16 mars 1966, le vaisseau Gemini 8, pilot√?¬© par Neil Armstrong r√?¬©ussit le premier amarrage du vol spatial en accouplant son vaisseau √?¬† un √?¬©tage Agena lanc√?¬© peu auparavant. Gemini 6 aurait d√?¬Ľ r√?¬©aliser cette premi√?¬®re mais le vol fut retard√?¬© √?¬† la suite de l'√?¬©chec du lancement de la fus√?¬©e porteuse de l'√?¬©tage Agena cible.

Les Sovi√?¬©tiques r√?¬©ussissent le premier rendez-vous automatis√?¬© entre les capsules inhabit√?¬©es Cosmos 186 et Cosmos 188, le 30 octobre 19674. Leur premier essais d'amarrage manuel est r√?¬©alis√?¬© par Gueorgui Beregovo√?¬Į √?¬† bord de Soyouz 3 : le cosmonaute russe ne parvient pas √?¬† s'amarrer au module inhabit√?¬© Soyouz 2 en octobre 1968 mais peut s'en approcher de 30 cm avant de renoncer par crainte de manquer de carburant pour les man√?¬?uvres de retour sur Terre. C'est Soyouz 4 et Soyouz 5 qui finalement r√?¬©ussissent un amarrage le 16 janvier 1969 au cours duquel un √?¬©change d'√?¬©quipage a lieu entre les deux vaisseaux.

Le premier rendez-vous entre deux engins spatiaux appartenant √?¬† deux nations diff√?¬©rentes a lieu le 17 juin 1975 entre une capsule Apollo et un vaisseau Soyouz dans le cadre du projet Apollo-Soyouz. Le premier amarrage impliquant plus de deux engins a lieu en janvier 1978 lorsque les vaisseaux sovi√?¬©tiques Soyouz 26 et Soyouz 27 s'amarrent √?¬† la station spatiale Saliout 6.

M√?¬©thodes de rendez-vous | modifier le code

Le rendez-vous orbital | modifier le code

Pour r√?¬©ussir un rendez-vous orbital entre deux vaisseaux, le vaisseau chasseur et le vaisseau cible, les deux vaisseaux doivent circuler dans le m√?¬™me plan orbital. Le plan orbital est pratiquement d√?¬©termin√?¬© par les conditions de lancement car une fois en orbite le changement de plan orbital n'est plus possible compte tenu de la grande quantit√?¬© de carburant qu'il n√?¬©cessite. Si le rendez-vous se d√?¬©roule en orbite basse, il existe chaque jour deux fen√?¬™tres de lancement de quelques minutes permettant de placer Le vaisseau chasseur sur le m√?¬™me plan orbital que le vaisseau cible (√?¬† condition que l'inclinaison de l'orbite du vaisseau cible soit sup√?¬©rieure √?¬† celle de la base de lancement).


Notes et r√?¬©f√?¬©rences | modifier le code

  1. √ʬ?¬? Droit fran√?¬ßais : arr√?¬™t√?¬© du 20 f√?¬©vrier 1995 relatif √?¬† la terminologie des sciences et techniques spatiales.
  2. √ʬ?¬? (en) Doug Ward, √?¬ę Oral History Transcript, James A. McDivitt √?¬Ľ, Centre spatial Lyndon B. Johnson,√ʬ?¬? 29 juin 1999 (consult√?¬© le 2011-01-27)
  3. √ʬ?¬? (en) The Visitors, On The Shoulders of Titans, NASA (consult√?¬© le 2011-01-27)
  4. √ʬ?¬? (en) Cosmos 186, NSSDC Master Catalog NSSDC ID: 1967-105A, NASA (consult√?¬© le 2011-01-27)

Voir aussi | modifier le code

Liens externes | modifier le code