Abonnez-vous à notre chaîne sur YouTube : http://f24.my/youtube FOOTBALL - La capitaine de l'équipe de football sud-africaine, Senzo Meyiwa, a été tué le 26 octobre dans la ville de...

N'hésitez pas à vous abonner à ma chaîne, c'est GRATUIT et vous aurez plus de facilité à suivre [NOUVELLES sur HAITI ] Le sénateur Moise Jean-Charles assimil...

Prêche du vendredi 26 septembre 2014 à la mosquée Al Imane de Lille. Par: Amar LASFAR Après l'effroyable assassinat de notre concitoyen Hervé Gourdel la Ligu...

DBB chargement

Assassinat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Assassin.
Le meurtre, peinture de Paul Cézanne

Un assassinat est un meurtre commis avec préméditation. Depuis que le droit pénal existe, cet acte est considéré comme le plus grave des crimes contre la personne et pour lequel les peines sont les plus sévères, comme l'emprisonnement à perpétuité ou la peine de mort.

Étymologie |

Une explication contestée fait dériver le mot « assassin » de Hashâchine, qui était le nom d'une secte du Moyen-Orient, aussi appelée Nizârite. On dit que les membres de cette secte étaient conditionnés par leur chef à tuer sous l'emprise de haschich, d'où leur nom. Mais également du mot arabe "Assas" qui signifie « gardien », ou celui qui surveille, faisant référence à la secte des assassins.

On donne une version un peu différente de cette étymologie dès le XIVe siècle, voire avant. Le Vieux de la Montagne, que l'on considère comme le chef de la "secte des Assassins" était en réalité le chef d'un petit état de Phénicie dont les quelques cités se trouvaient dans des lieux montagneux inaccessibles. La population que certains auteurs (Tindal, Histoire de l'Angleterre) évaluent à 40 000 aurait été largement supérieure (60 000 selon Larrey, Histoire d'Éléonore de Guyenne), et vivait certes de brigandage mais comptait aussi des marchands établis dans les villes maritimes et des paysans qui travaillaient certaines régions que les voyageurs décrivent comme fertiles et agréables. Se disant descendants d'Arsace, le fondateur de l'empire Parthe à la mort d'Alexandre, ces populations se donnaient le nom d'Arsacides. Les Européens les auraient appelés, par corruption, « Assassins ».

Qualifications suivant les pays |

En France |

En droit français, l'assassinat est défini par l'article 221-31 du code pénal comme un meurtre prévu et préparé par son auteur. Il suppose donc la préméditation, c'est-à-dire la prise de décision de tuer autrui et la réflexion sur la mise en œuvre de cette décision. Depuis la loi du 17 mai 2011, l'assassinat désigne également le meurtre commis avec guet-apens1, qui constitue une forme particulière de préméditation. Contrairement au meurtre simple, qui est puni de 30 ans de réclusion criminelle, l'assassinat est un meurtre aggravé puni de la réclusion criminelle à perpétuité.

Mandat criminel |

Le mandat criminel est, selon l'article 221-5-1 du code pénal2, le simple fait de faire à une personne des offres ou des promesses ou de lui proposer des dons, présents ou avantages quelconques afin qu'elle commette un assassinat. Il est passible de 10 ans d'emprisonnement et de 150 000 € d'amende, même lorsque celui-ci n'a été ni commis ni tenté.

En Suisse |

En Suisse, l'assassinat est défini par l'art. 112 du code pénal3 comme un meurtre commis avec une « absence particulière de scrupules, notamment si son mobile, son but ou sa façon d’agir est particulièrement odieux ». Tel est le cas par exemple d'un crime d'honneur, d'un homicide dans le but d'un brigandage, d'un homicide par fanatisme religieux, politique ou par dédain4.

Aux États-Unis |

Aux États-Unis, l'assassinat est qualifié de « meurtre au premier degré » (First Degree Murder), tandis que le « meurtre au second degré » (Second Degree Murder) désigne un homicide volontaire non-prémédité. À savoir que le meurtre au premier degré est aussi un meurtre non prémédité commis durant l'accomplissement de certains crimes (incendies volontaires, attaque à main armée, etc.).

Notes et références |

Voir aussi |

Articles connexes |

Lien externe |